WALLONIE PICARDE

VIDÉO | Coronavirus: La zone de police du Tournaisis bétonne ses frontières…

Des blocs de béton ont été posés à la frontière à Rongy et des mesures similaires seront prises sur toute la zone de police du Tournaisis. Désormais, on ne passera plus du tout d’un pays à l’autre sans raison valable…

Si vous empruntez la rue d’Ombrie, à Rongy, pour vous diriger vers la France, vous serez bloqué non loin du monument dédié à la Brigade Piron par des blocs de béton barrant toute la largeur de la voirie.

Un autre barrage (un peu plus léger celui-là) est également situé du côté du chemin de Lecelles à environ 200 m de là. Il faut savoir que dans cette zone, dans certains quartiers, l’on change de frontière en traversant la rue...

Si vous allez sur la page Facebook de la commune de Brunehaut, vous pourrez lire que dans «la rue d’Ombrie (ainsi qu’) au niveau de la Brigade Piron et au niveau de l’intersection avec le chemin de Lecelles, les accès sont limités par ordonnance de police.

Cette ordonnance est prise pour limiter les points d’accès entre les frontières.»

Des mesures similaires vont être prises sur plus d’une dizaine de voies secondaires aux quatre coins de la zone de police, que ce soit à Templeuve, Blandain, Lamain, Esplechin, La Glanerie, Hertain… Partout en réalité où il est possible de contourner les mesures gouvernementales imposant de ne plus quitter désormais le pays sans raison valable.

Ces mesures - qui se traduiront par la prise d’ordonnances de police dans les prochaines heures dans chacune des communes concernées et, sur le terrain, par la pose de barrages similaires à ceux de Rongy, doivent permettre une plus grande efficacité en matière de contrôles par la limitation de ces derniers sur des axes plus importants.

Si on en arrive aujourd’hui à l’adoption de mesures aussi radicales, c’est parce que des citoyens - tant français que belges - semblent se moquer encore en trop grand nombre des interdictions édictées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Et mettent à mal, par leur attitude désinvolte, les efforts fournis par la plupart d’entre nous pour combatte efficacement la pandémie. Les autorités ont par ailleurs rappelé que, désormais, elles passeraient à la phase répressive pour ceux et celles qui n’auraient pas encore compris le message…