Coronavirus: les derniers développements dans le monde
-Crédits: Photo News
MONDE

Coronavirus: les derniers développements dans le monde

L’épidémie de nouveau coronavirus, dont le bilan a dépassé lundi les 3.000 morts, se propage désormais à un rythme beaucoup plus rapide à travers le monde qu’en Chine où elle est née, et pèse lourdement sur l’économie mondiale.

Prévisions sombres de l’OCDE sur la croissance mondiale, niveau de risque relevé à «modéré à élevé» dans l’Union européenne, importantes pertes touristiques: voici les derniers développements liés au nouveau coronavirus dans le monde.

Propagation dans le monde

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il y a eu en 24 heures près de neuf fois plus de nouveaux cas signalés ailleurs dans le monde qu’en Chine.

Au total, le nombre de cas de nouveau coronavirus dans le monde s’élevait à 90.160, dont 3.079 décès, dans 73 pays et territoires, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 17H00 GMT.

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie s’est déclarée en décembre, comptait 80.026 cas, dont 2.912 décès. Ailleurs dans le monde, 10.134 cas étaient recensés, dont 166 décès.

Les pays les plus touchés après la Chine sont la Corée du Sud (4.335 cas, 26 décès), l’Italie (2.036 cas, 52 décès), l’Iran (1.501 cas, 66 décès) et le Japon (254 cas, 12 décès). Le Japon a par ailleurs enregistré plus de 700 cas sur le navire de croisière Diamond Princess amarré au large de Yokohama.

L’Iran, l’un des pays les plus touchés, a rejeté lundi une proposition d’aide des Etats-Unis, conditionnée à la demande express de Téhéran. Paris, Berlin et Londres, par ailleurs co-signataires de l’accord sur le nucléaire iranien, ont annoncé qu’ils allaient fournir au pays un soutien matériel et financier.

En Allemagne, le nombre de personnes contaminées a presque été multiplié par deux pendant le weekend, atteignant désormais 157.

Autre foyer aigu de la contamination en Europe, la France a fait état dimanche de 130 personnes atteintes par le virus depuis fin janvier. Un troisième décès a été révélé lundi.

Le niveau de risque lié au nouveau coronavirus pour les ressortissants de l’Union européenne a été relevé à «modéré à élevé».

Le Portugal, la principauté d’Andorre, la République tchèque, l’Indonésie et le Sénégal ont annoncé leurs premiers cas.

La Thaïlande, qui a enregistré 43 cas de contamination, a fait état lundi de son premier décès, un Thaïlandais de 35 ans qui souffrait également de la dengue.

Croissance ralentie selon l’OCDE

Le coronavirus va freiner très fortement l’économie mondiale en 2020, a prévenu l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), qui a ramené sa prévision de croissance planétaire de 2,9% à 2,4%, sans exclure un scénario plus noir si l’épidémie s’aggrave.

La Chine verra sa croissance amputée de 0,8 point de pourcentage, à 4,9%, entraînant dans son sillage toutes les grandes économies, selon l’OCDE.

Le commissaire européen chargé du Marché intérieur, le Français Thierry Breton, a évoqué un risque de récession en Allemagne et en Italie en début d’année. L’industrie touristique européenne a selon lui perdu depuis janvier à peu près un milliard d’euros par mois.

A Macao, les casinos ont enregistré en février un plongeon de presque 88% des revenus du jeu.

Mobilisation et prévention

En Corée du Sud, vers laquelle plus de 70 pays ont imposé des restrictions de voyage, des dizaines d’événements ont été annulés.

Le salon Vinexpo Hong Kong a été repoussé de mai à juillet.

Aux Etats-Unis, où deux décès et une vingtaine de cas ont été recensés, le président Donald Trump a demandé aux médias de «ne pas encourager la panique».

 

 

En France, les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné et certains événements en extérieur sont interdits. A Paris, les personnels du musée du Louvre ont décidé lundi de poursuivre la fermeture du musée. Le Salon du Livre prévu en mars a été annulé.

Tous les voyages scolaires à l’étranger ont été suspendus et les établissements scolaires de plusieurs communes situées dans l’Oise (nord), en Haute-Savoie (est) et dans le Morbihan (ouest) sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

En Israël, où se tiennent des élections législatives, des bureaux de vote spéciaux ont été mis en place pour les 5.600 Israéliens en quarantaine.