France: appel à la grève dans les stations de ski ce samedi
Des préavis de grève pour le 15 février, jour de chassé-croisé des vacanciers, sont en train d’être déposés par FO, indiquait notamment le 6 février dernier le syndicat FO.Crédits: AFP
MONDE

France: appel à la grève dans les stations de ski ce samedi

Des stations de ski en France vont-elles être perturbées ce samedi en raison d’un mouvement de grève?

L’activité des remontées mécaniques des stations de ski en France pourrait être perturbée ce samedi, à la suite d’un appel à la grève lancé début février par les syndicats FO (Force ouvrière) et CGT. Ce préavis de grève est en effet maintenu à la suite de l’échec des négociations avec le gouvernement concernant la réforme de l’assurance-chômage, indique LCI mercredi.

«Des préavis de grève pour le 15 février, jour de chassé-croisé des vacanciers, sont en train d’être déposés par FO dans les remontées mécaniques de la quasi-totalité des plus grosses stations de ski des Alpes. Les stations des Pyrénées devraient prochainement rejoindre la mobilisation», indiquait le 6 février dernier le syndicat FO dans un communiqué.

Avoriaz: un tiers des salariés en grève?

Les stations les plus touchées seraient celles de Savoie, avec plus d’un quart de saisonniers grévistes, a indiqué ce mercredi à LCI Éric Becker, secrétaire fédéral Transports de FO. La station d’Avoriaz risque aussi d’être touchée car un tiers des salariés pourraient se déclarer en grève. «Sur les autres, au maximum un quart des effectifs cesseront le travail», estime le syndicat.

L’objectif du mouvement, toujours selon Éric Becker, est d’arrêter les remontées mécaniques deux à trois heures par jour, ajoute LCI. Des barrages filtrants pourraient aussi intervenir, mais «seulement trois ou quatre sur l’ensemble des stations».

Le syndicat avait l’intention de s’en tenir à une journée de grève mais réfléchirait à éventuellement reconduire le mouvement.

De son côté, la CGT (Confédération générale du travail) a déposé des préavis de grève pour «tous les travailleurs saisonniers» dans une trentaine d’autres stations, dont Les Ménuires, Val Thorens, Serre Chevalier, Risoul ou Pyrénées 2000. Le syndicat prévoit des arrêts de travail ainsi que de rassemblements dans les stations ou sur les routes y menant.

«La fédération FO Transports et logistique s’alarme des répercussions, pour les salariés saisonniers, des nouvelles règles de calcul de l’allocation-chômage au 1er avril 2020», précisait le communiqué publié début février. Selon Éric Becker, cette réforme pourrait toucher au moins 40% des 1,2 million de salariés saisonniers en France. «Ceux qui ont des contrats irréguliers et qui n’auront pas réussi à travailler six mois dans l’année vont être très pénalisés.»