Dossier commercial

Pendant l’Auto-Festival, les conditions « Salon » se poursuivent chez Bilia-Emond

Le Salon de l’Auto est terminé, mais les conditions « Salon » pour les BMW et les MINI sont toujours d’actualité dans les concessions d’Arlon et de Libramont. Les week-end « portes ouvertes » continuent à mettre les petits plats dans les grands pour accueillir clients et futurs clients.

Après le rush du Salon de l’Auto, les concessions du groupe Bilia-Emond jouent les prolongations, profitant de l’Auto-Festival grand-ducal pour offrir des conditions optimales à ceux, particuliers ou professionnels, qui vont acquérir leur véhicule ou renouveler leur flotte.

« Nous pouvons nous appuyer sur une clientèle extrêmement fidèle, constate Nicolas Dasnois, marketing-manager chez Bilia-Emond. Un conducteur de BMW est à la recherche d’excellence. Nous mettons tour en œuvre pour lui offrir cette excellence tant dans sa voiture, que dans les services que nous lui proposons. Beaucoup de clients de nos concessions sont des frontaliers ou des Grand-Ducaux. Nos trois concessions, Arlon, Libramont et Luxembourg, ont la même volonté d’excellence, mais chacune à son âme, ses petites particularités. Nos clients peuvent choisir la concession où ils se sentent le mieux. C’est une question de feeling, de connexion avec l’un ou l’autre membre de notre personnel.»

Cette excellence, c’est le cheval de bataille de Philippe Emond, le directeur des concessions du groupe Bilia-Emond (Arlon, Libramont, Luxembourg), mais aussi de ses autres concessions françaises. Depuis 1993 et le rachat des concessions d’Arlon et de Libramont, Philippe Emond n’a eu de cesse que de marteler son leitmotiv à ses collaborateurs : « Améliorer l’outil en offrant des écrins d’excellence ».

L’année 2020 restera celle où les voitures électriques s’ancrent dans les esprits de tous ceux qui vont acquérir un nouveau véhicule. Le choix est cornélien entre les motorisations traditionnelles, essence ou diesel, ou les « électriques » qui se déclinent en « tout électrique » ou en « hybride », ou encore des hybrides équipées de différents « plug in ». Une seule certitude pour l’acheteur, l’offre s’est multipliée.

Les statistiques montrent clairement que le marché de l’électrique s’envole et que cette tendance va s’accentuer. Il y a cinq ans, 100 000 voitures électriques circulaient en Europe. Elles sont actuellement cinq fois plus, principalement en Allemagne, aux Pays-Bas et dans les pays scandinaves. La Norvège détient de loin le meilleur ratio « voiture électrique par nombre d’habitants ».

« Le nombre de véhicule électrique de notre gamme, poursuit Nicolas Dasnois, est passé, en un an, de 9 à 13. C’est un signal clair, l’électrique, c’est l’avenir. Placé devant un choix cornélien, le besoin de conseil est primordial pour le consommateur Il trouvera chez les conseillers-vente des concessions Billia-Emond une approche précise qui, en fonction de son profil et de ses besoins, lui garantira un choix optimal. »

Conditions Auto-Festival et primes gouvernementales : l’achat gagnant

Si le consommateur est de moins en moins hésitant pour se tourner vers les motorisations plus écologiques, il est placé devant un choix cornélien. Entre les voitures « 100 % électrique », les « hybrides » et les deux types de « plug in », son besoin de conseil est primordial.

Beaucoup de frontaliers disposent de véhicules immatriculés au Grand-Duché. Quelle que soit la concession Bilia-Emond choisie, ils seront aidés dans les démarches leur permettant de bénéficier des primes offertes par le gouvernement grand-ducal, de cinq mille euros pour une acquisition (même en leasing) d’un véhicule « 100% électrique, ou de 2 500 euros pour une véhicule hybride ou équipé d’un plug-in. Cette disposition n’étant valable que jusqu’au 31 décembre 2020, il est évident que son cumul avec les conditions actuelles, rend particulièrement propice un achat, à coup sur, gagnant.

Assouvir sa passion à des conditions exceptionnelles

Au Grand-Duché, l’Auto-Festival est une institution nationale qui anime le marché grand-ducal de l’auto en début d’année, cette fois du 25 janvier au 3 février. Les deux concessions belges du groupe Billia-Emond maintiennent les conditions exceptionnelles proposées pendant le « Salon de l’Auto » de Bruxelles jusqu’au 3 février.

Qu’il envisage l’acquisition de sa première BMW ou qu’il envisage de changer sa BMW pour un modèle de la dernière génération, le client BMW fait, avant tout, un achat qui lui permet de répondre à ses rêves et à sa passion pour la marque. Les deux prochains week-end, il y aura des horaires adaptés lors des portes-ouvertes pour chacune des trois concessions Bilia-Emond d’Arlon, Libramont et Luxembourg, l’occasion de réaliser son projet-passion en profitant des conditions exceptionnelles, comme, par exemple sur les BMW série 1 à partir de 225€/mois htva pour les professionnels ou BMW X1 à partir de 260€/mois htva pour les professionnels ou les MINI 3 portes à partir de 22.315€ tvac ou MINI Countryman à partir de 27.660€ tvac.

Les trois points de vente continuent à mettre les petits plats dans les grands pour accueillir les visiteurs qui vont se presser dans les show-rooms. « Notre objectif est d’offrir à toute personne qui pousse la porte, de se sentir bien, un peu comme chez lui, explique Nicolas Dasnois. Nous voulons que nos clients et nos futurs clients se sentent sereins, en confiance, qu’ils prennent leur temps dans une ambiance BMW ou une ambiance MINI. Nous avons un système bien rôdé qui leur permet d’essayer nos voitures dans des conditions optimales, que ce soit pour les nouveautés BMW 2020 (Première BMW Série 2 Gran Coupé, Première BMW M8 Gran Coupé, BMW X1 25e (premier X1 plug-in hybride), BMW X3 30e (premier X3 plug-in hybride)) ou les nouveautés MINI 2020 (MINI Electric, MINI John Copper Works GP) ou encore nos véhicules d’occasion Premium Selection. A Arlon par exemple, nous avons prévu des stands où ils pourront se faire masser par une professionnelle, se faire couper les cheveux, laisser leurs enfants dans un espace spécialement adapté pour eux, boire un verre au bar ou manger un bout dans le food-corner … Nous voulons que ce soit convivial, familial, mais aussi sérieux pour qu’ils fassent le bon choix au moment de choisir leur voiture et qu’ils puissent profiter de nos conditions exceptionnelles. « Entrez au cœur de la passion est notre slogan », il sera d’autant plus d’actualité pendant ces prochains week-ends. »

Afin de préparer son voyage dans l’univers BMW et MINI de Bilia-Emond, le visiteur peut déjà savourer un avant-goût de la passion et de l’excellence en feuilletant le magazine BMW ou MINI.

Philippe Emond, une love-story entre un Gaumais et ses BMW

Le début de l’histoire d’amour entre le Gaumais et BMW a débuté avec 9 employés. Aujourd’hui, Philippe Emond est à la tête d’une équipe de 370 collaborateurs. « C’est une success-story hors norme, se réjouit Nicolas Dasnois. Philippe est un manager qui exige la perfection de tous ses collaborateurs. Il ne faut pas qu’il y ait la moindre feuille qui dépasse ou la moindre pièce qui soit mal rangée. Cette exigence est devenue celle de chacun des employés. La clientèle apprécie cette recherche permanente d’excellence. Elle sait qu’elle en sera le principal bénéficiaire. »

Avec le déplacement de la concession de Libramont du centre-ville pour un garage flambant neuf à Recogne en 1994, le grand chantier de la transformation arlonaise pour disposer d’un véritable bijou en 2001, le démarrage de l’expansion internationale avec la reprise des concessions françaises (Soissons, Saint-Quentin, Reims, Charleville-Mézières, Châlons-en-Champagne) à partir de 2004, l’arrivée d’une petite sœur avec le développement de la concession MINI, à la reprise de la concession BMW de Luxembourg-ville en partenariat avec Bilia, le géant scandinave des concessions automobiles, Philippe Emonda franchi toutes les étapes de la réussite qui font de lui aujourd’hui, sur l’échiquier mondial, un partenaire de premier choix de l’emblématique firme allemande.

Philippe Emond, pouvez-vous nous expliquer la recette de votre réussite ?

Au départ, rien n’était programmé. J’ai voulu donner une plus-value à la marque BMW en me différenciant des autres concessionnaires amis, mais néanmoins concurrents. Je suis vite tombé amoureux du produit et suis devenu un fan inconditionnel de BMW. J’ai toujours eu pour volonté d’être un manager qui soit « sérieux sans se prendre au sérieux ». J’attache une grande importance aux 370 membres de mon personnel. Je les appelle tous par leur prénom, je les connais tous. Leur formation est primordiale. Nous avons offert à tous ceux qui travaillent en après-vente, un déplacement à Oxford (Angleterre) pour visiter l’usine phare de la marque MINI. C’est « La Mecque » de la technologie en matière automobile. D’autres se sont rendus sur le circuit d’Estoril (Portugal) pour procéder aux essais des différents modèles de la gamme. On veut qu’ils partagent notre concept d’excellence et qu’ils se sentent bien dans leur environnement de travail. Ce sont aussi nos premiers clients, car ils ont la même passion que moi pour la marque BMW.

J’attache aussi beaucoup d’importance à ce qui se fait ailleurs. Cela me permet d’anticiper notre développement. J’essaie d’avoir toujours un coup d’avance sur la concurrence.

 Voilà bientôt 27 ans que vous avez repris les deux concessions d’Arlon et de Libramont. Quel est le meilleur souvenir que vous gardez de ce gros quart de siècle ?

Incontestablement, la fête que nous avons organisé pour le vingtième anniversaire du groupe. Trois milles personnes, le personnel, les anciens employés, les clients de longue date, mes relations et mes amis se sont retrouvés dans un formidable moment d’échange et de partage. Je dois avouer que ce jour-là, mon adrénaline est montée d’un gros cran. J’ai ressenti une grande fierté au travers du regard des gens, une espèce de communion entre tous ces passionnés de BMW.

Vous avez 56 ans. Qu’est ce qui fait encore courir Philippe Emond ?

La passion. Quand je commande un nouveau modèle, je suis comme un gosse avec des étoiles dans les yeux. Choisir les couleurs, découvrir les nouvelles options …. pour moi, c’est énorme, comme pour ma première voiture . Cela peut surprendre mais je veux que ma bagnole soit toujours la plus belle du monde.

Mais aussi la passion de mon entreprise. Être associé avec Bilia, un groupe côté en bourse, est aussi une fierté. Le partenariat vient d’être prolongé de deux ans, c’est impressionnant. Ma motivation est toujours intacte. Je fais un métier formidable. Je me lève le matin heureux du job qui m’attend, malgré mon agenda qui est surchargé.

Quel est la prochaine étape du développement ?

A l’horizon 2022, la concession de Luxembourg, route de Thionville, où nous sommes locataire du bâtiment, déménagera à la Cloche d’Or dans un nouvel écrin d’excellence de 11 500 m² sur quatre étages et demi. C’est un superbe challenge excitant, un formidable défi à relever.