Le bachelier en latin-français :  un trésor culturel pour les futurs profs de langues
Publireportage

Le bachelier en latin-français : un trésor culturel pour les futurs profs de langues

Former des professeur·e·s de langues polyvalent·e·s qui peuvent enseigner aussi bien le latin que le français… C’est un des nombreux atouts du bachelier en latin-français lancé cette année à l’Université de Namur.

À travers des textes étudiés dans leur langue d’origine, ce bachelier emmène l’étudiant·e à la découverte de notre civilisation occidentale : en latin depuis l’Antiquité romaine jusqu’à la Renaissance et en français depuis le Moyen Âge jusqu’à l’Époque contemporaine.

Des cours théoriques et de nombreux exercices pratiques permettent d’acquérir, en parallèle, une connaissance approfondie du latin et une excellente maîtrise du français, mais aussi de comprendre l’évolution de la langue qui mène progressivement du latin au français contemporain.

Pour les passionné·e·s de littérature et d’histoire…
le programme de l’UNamur offre de nombreux atouts !

Une formation ouverte à toutes et tous

Contrairement aux idées reçues, ces études à l’Université de Namur ne sont pas exclusivement réservées aux étudiant·e·s qui ont choisi l’option latin dans l’enseignement secondaire. Les vocations tardives sont aussi les bienvenues grâce à différents cours d’initiation à la langue latine et de traduction de textes.

Une connaissance de l’Antiquité pour mieux comprendre la société d’aujourd’hui

Grâce à l’étude de la littérature latine antique, mais aussi au travers de cours d’histoire, d’archéologie et d’heuristique (c’est-à-dire la recherche des sources), le bachelier plonge l’étudiant·e au cœur de l’Antiquité pour mieux comprendre les fondements culturels de notre civilisation.

Des compétences en langues qui ouvrent bien des portes

Analyse, rédaction, interprétation… Le programme développe une maîtrise pointue de la langue qui devient rapidement un véritable sésame pour l’emploi dans de nombreux domaines, et pas uniquement celui de l’enseignement.

Différentes possibilités pour enrichir la formation

Conférences, rencontres avec des auteur·e·s, visites d’expositions, ateliers de traduction, voyages à l’étranger (notamment à Rome)…  De nombreuses activités complémentaires sont proposées tout au long de la formation. En fin de bachelier, un séjour d’études « Erasmus » donne la possibilité de découvrir une nouvelle approche de l’enseignement et de profiter d’une expérience culturelle et linguistique unique.

La formation bénéficie aussi de l’« empreinte UNamur »…
un accompagnement attentif de chaque étudiante et étudiant !

Des cours préparatoires qui offrent l’opportunité de vérifier sa maîtrise de la langue française, de découvrir les exigences de l’enseignement universitaire et de s’initier aux principes méthodologiques.

Des tests en début de première année pour comparer ses acquis aux attentes des professeur·e·s. Si nécessaire, des ateliers peuvent être suivis pour combler d’éventuelles lacunes et favoriser la réussite.

Une cellule pédagogique spécialisée qui propose des outils et des conseils pour améliorer ses compétences de rédaction (pour les travaux et les réponses aux examens) et de compréhension de textes de niveau universitaire.

Même si l’enseignement du latin et du français est le principal débouché…
les compétences acquises peuvent être valorisées dans de nombreuses professions !

Esprit critique et aptitudes d’analyse et de synthèse sont des qualités fortement appréciés par les employeurs du monde culturel et de l’édition, de la communication, des médias et de bien d’autres secteurs encore !

Pour en savoir plus sur cette formation ?

Info études : 081/72 50 30 ou info.etudes@unamur.be
Site Web : www.unamur.be/etudes/latin-francais
Portes ouvertes le samedi 14 mars au matin : www.unamur.be/etudes/portes-ouvertes