Tampon, cup, stérilet: le risque est faible, mais il existe
La meilleure prévention: l’hygiène, et une attention particulière aux signes d’infection.Crédits: gpointstudio – stock.adobe.com
article abonné offert
SANTÉ

Tampon, cup, stérilet: le risque est faible, mais il existe

Jeune et en bonne santé, Maëlle est décédée d’un choc septique dû à un tampon. Explications des gynécologues.