Voici la carte des chantiers routiers abandonnés: le ministre Henry sous le feu des questions
MOBILITÉ

Voici la carte des chantiers routiers abandonnés: le ministre Henry sous le feu des questions

Le plan infrastructures 2019-2024 en Wallonie est raboté. Le nouveau ministre compétent, Philippe Henry, a décidé l’abandon de six projets routiers. Il a été questionné, hier, en commission du parlement sur ce point.

Le ministre wallon de la Mobilité et des Infrastructures, Philippe Henry (Écolo), a prévenu que six projets autoroutiers sur le territoire wallon étaient enterrés, alors qu’ils faisaient partie du plan infrastructures de la précédente majorité.

La liste de ces travaux abandonnés concerne les communes de Boussu, Herstal, Lessines, Lobbes, Rebecq et Saint-Ghislain (voir carte ci-dessous), pour un montant global estimé à environ 42 millions d’euros.

Largement questionné en commission Mobilité au Parlement wallon, hier, le ministre Henry a défendu l’abandon de ces chantiers, rappelant que la «Déclaration de politique régionale se montre particulièrement ambitieuse en matière de mobilité alternative à la voiture individuelle».

«Il faut changer de lunettes; si l’on prend les mêmes lunettes, on va juste continuer à faire des routes, cela va juste continuer à coûter de plus en plus cher et on n’aura pas la capacité de résoudre ni les problèmes de mobilité, ni les enjeux climatiques», précise le ministre.

Mais il précise que l’analyse plus fine doit encore être faite au cas par cas, sur l’ensemble du plan infrastructures pour vérifier les priorités du gouvernement. Des solutions alternatives ne sont donc pas à exclure pour résoudre des problèmes locaux qui durent parfois depuis des années.

Cela n’empêchera pas de grincer des dents dans les communes concernées par l’abandon des chantiers tant que les problèmes ne sont pas résolus.