TÉLÉVISION

VIDÉO | Blague sur le viol: insultée par Jean-Marie Bigard, Muriel Robin répond

Attaquée frontalement par Jean-Marie Bigard, Muriel Robin a sorti les griffes pour (ré)expliquer que le viol n’était pas matière à plaisanterie.

Le 11 février 2019. Invité dans «Touche pas à mon poste», Jean-Marie Bigard ose une blague déplacée au terme de laquelle il mime un viol. S’ensuit, entre autres, de nombreux signalements auprès du CSA (le gendarme de l’audiovisuel, NDLR) et l’annulation de la tournée estivale de l’humoriste avec «Var-Matin». Dans la foulée, Muriel Robin lui tourne le dos, déçue que son ancien compère de «La Classe» minimise cet acte.

Sept mois plus tard, Jean-Marie Bigard est toujours amer. Hier, au micro de «Sud Radio», celui qui accepte d’être considéré comme «une figure de proie du machisme en France» s’en est ainsi pris aux «con*** qui veulent avoir des c*** et être aussi con*** que les autres qui gueulent après moi.» Et l’humoriste de citer nommément Muriel Robin.

À la table de «C à vous» le soir même, Muriel Robin, très engagée en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes, a profité de l’occasion pour répondre publiquement à Jean-Marie Bigard.

Notant tout d’abord qu’ils n’étaient pas amis - «La dernière fois que j’ai déjeuné avec lui, c’était en 1989» - contrairement à ce qu’a affirmé le mari de l’actrice Lola Marois par le passé, Muriel Robin a tenu à lui envoyer un message direct: «Jean-Marie, tu as une fille. J’espère qu’un jour, il n’y aura pas, avec ce que tu as dit, cette jolie blague, un garçon qui se sera dit: «Tiens, ça, je vais le faire» et que ça ne tombera pas sur ta fille. C’est vraiment tout ce que je te souhaite parce que tu seras très malheureux.»