Australie: une personne poignardée dans une rue du centre de Sydney
La police australienne est intervenue pour une agression au centre de Sydney.Crédits: AFP
FAITS DIVERS

Australie: une personne poignardée dans une rue du centre de Sydney

La police australienne a arrêté un homme ayant poignardé une femme en pleine rue du centre de Sydney. La victime se trouve dans un état stable.

La police australienne a arrêté lundi un homme qui a poignardé une femme en pleine rue du centre de Sydney et poursuivi plusieurs autres personnes, ont déclaré des témoins de la scène à l’AFP.

La police a confirmé l’arrestation de l’assaillant et indiqué que la victime était dans un état «stable».

Des images diffusées par des médias australiens montrent l’homme qui saute sur le toit d’une voiture en hurlant «Allah Akbar» en brandissant un couteau tout en hurlant «Abattez-moi!».


Les faits commis mardi après-midi (heure locale) dans le centre de Sydney ne sont pour l'instant pas considérés comme un acte terroriste, a indiqué la police de l'Etat du New South Wales lors d'une conférence de presse. Une femme de 21 ans a perdu la vie tandis qu'une autre de 41 ans a été blessée.
La police australienne a annoncé mardi avoir arrêté, vers 14h00, un homme qui avait poignardé une femme en pleine rue au centre de Sydney. La victime est dans un état "stable".
"Dans les treize minutes qui ont suivi l'incident, une autre scène de crime a été découverte, où le corps d'une femme de 21 ans non-identifiée a été retrouvé", a précisé le commissaire Mick Fuller. "Selon les informations dont nous disposons, les deux faits sont liés."
La police a ajouté que l'homme affiche des idéologies qui peuvent être liées au terrorisme, mais n'a jusqu'à présent trouvé aucun lien entre l'auteur présumé et des organisations terroristes. L'incident n'est actuellement pas considéré comme un acte terroriste.
En outre, tout porte à croire que l'homme a agi seul, et qu'aucun autre malfaiteur n'est impliqué.
L'individu, âgé de 21 ans, a souffert de problèmes mentaux. "Il était connu de la police, mais son passé n'a rien à voir avec la gravité des crimes qu'il a commis ", selon M.Fuller.
Le suspect a été emmené à l'hôpital mais sera transféré mardi soir au bureau de police.