Du talent et du bois

Du talent et du bois

Arnaud Meyer est tourneur sur bois autodidacte depuis l’âge de 15 ans. Découvrez comment tout a commencé et de quelle manière il a développé ce savoir-faire en talent. Dans l’atelier de cet étudiant en menuiserie, de nombreuses créations prennent régulièrement forme… pour votre quotidien.

C’est la quatrième année qu’Arnaud tourne des objets en bois au gré de ses idées et ses créations reflètent un grand savoir-faire. Tout a débuté au décès de son grand-père, quand il aidait sa grand-mère à ranger et réparer quelques affaires. Il s’est aperçu progressivement de son intérêt pour le travail du bois et particulièrement le tournage. À l’époque, il se remettait tout doucement d’un grave problème de santé et d’un passage à vide à l’école. C’était donc le moment idéal pour se lancer dans quelque chose qui lui faisait plaisir. Il a donc commencé avec le vieux tour à bois de son grand-père. Il a appris seul, en regardant des vidéos sur internet. Au début, il tournait des objets plutôt basiques: des coquetiers, des toupies. Progressivement, il s’est mis à réaliser ses propres outils, un établi, des bols, boîtes, cuillères, bougeoirs. et puis, des pots à crayons suturés, des horloges et même des gravures. Il travaille plutôt les essences régionales, et de temps en temps du bois exotique ou de la corne de buffle. Entre tourneurs locaux, Arnaud confie qu’il n’y a pas de concurrence mais plutôt des échanges d’idées et de bois. C’est une bonne façon d’apprivoiser un savoir-faire! Étudiant en menuiserie à Arlon, il envisage l’avenir dans un atelier de menuiserie où il fera certainement des portes, châssis et meubles, en plus du tournage sur bois en soirée. En attendant, on peut le rencontrer sur les marchés et sur Facebook: L’Atelier de Papy.