TOURNAI

VIDÉOS | Rebaptiser le parc communal de Tournai, «parc Georges Brassens»?

Paul-Olivier Delannois suggère de rebaptiser le parc communal du nom d’une légende de la chanson française: Georges Brassens. Les références ne manquent pas...

Féru de «bonne vieille chanson française», le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois, a constaté combien il est facile d’effectuer des rapprochements entre un nombre appréciable de chansons écrites et/ou interprétées par Georges Brassens et certains coins du parc communal de la cité scaldienne.

Il y a les titres qui sautent aux yeux comme: «Auprès de mon arbre», ou encore «Le grand chêne» et «Les amoureux des bancs publics», mais pas que…

L’idée est apparue après qu’un anonyme ait récemment remis en lumière un blason en pierre de la ville de Tournai quasiment oublié dans un coin du parc. «Le blason» étant aussi l’un des célèbres titres repris par grand Georges.

VIDÉOS | Rebaptiser le parc communal de Tournai, «parc Georges Brassens»?
Le blason a récemment été remis en lumière par un citoyen anonyme qui l’a nettoyé bénévolement... Photo: EdA

«Et puis, il y a le buste d’Adolphe Delmée, un personnage qui est le précurseur du Cabaret wallon», explique Paul-Olivier Delannois. Certes, ce chansonnier n’a pas pu créer le Royal Cabaret puisqu’il était déjà décédé depuis 16 ans lorsque la compagnie a vu le jour en 1907. Il a toutefois écrit les paroles des «Tournaisiens sont là» que les copains d’alors et d’aujourd’hui n’hésitent pas à reprendre en chœur lors du moindre banquet organisé dans la cité. En songeant aux membres du Cabaret, c’est bien évidemment «Les copains d’abord» que l’on aura envie de fredonner…

Brassens a également repris la chanson «Sous le kiosque à musique», lequel n’a rien à envier à celui qui se trouve au centre du parc tournaisien.

Revivez la première visite de Brassens à Tournai grâce à cet extrait d’archive de la Sonuma:

(Plus d’archives sur www.sonuma.be)

«Dans l’eau de la claire fontaine…»

Si l’on se dirige vers l’arrière de l’hôtel de ville, on découvrira que Brassens aurait pu y trouver l’inspiration pour cette autre chanson: «Sous l’eau de la claire fontaine» même si le liquide n’y coule plus depuis belle lurette. La fontaine tournaisienne devrait toutefois être restaurée dans le cadre des projets concernant le «Petit patrimoine wallon» pour lequel l’AWaP octroie des subventions.

«Lorsqu’à la rue des Chapeliers, fut construite la Grande Boucherie, nous explique notre correspondant féru d’histoire, Étienne Boussemart, il fut placé au centre de l’allée centrale une grande statue de terre cuite représentant l’Abondance. Lors de la démolition de ce bâtiment et de son remplacement en 1934 par la Grande-Poste, cette statue fut placée dans le parc communal et une tête de bélier rappela sa fonction première.

Laissée sans protection aux intempéries, la statue fut déplacée vers 1935 et est actuellement au second étage du musée de folklore. Au parc, ne reste que son piédestal et la tête de bélier.»

Si vous en avez d’autres…

Ce ne sont là que quelques unes des références à Brassens qui sautent aux yeux dans le parc communal. Sans oublier que le grand Georges est peut-être venu s’y promener avec son ami de toujours, le journaliste et écrivain tournaisien André Tillieu. Si d’autres références vous viennent à l’esprit, Paul-Olivier Delannois serait heureux de les recueillir pour mûrir encore davantage ce projet de «parc Georges Brassens» susceptible de devenir une nouvelle attraction touristique prochainement dans la cité. Vous pouvez lui envoyer vos idées à l’adresse mail: po.delannois@tournai.be