TOUR DE FRANCE

Sagan s’impose devant Van Aert à Colmar dans la 5e étape du Tour de France 2019

La 5e étape du Tour de France s’est élancée mercredi de Saint-Dié-des-Vosges en direction de Colmar (175,5 km). Le parcours accidenté a inspiré les baroudeurs, parmi lesquels Tim Wellens, une nouvelle fois à l’attaque.

La 5e étape de ce Tour 2019 a été marquée par une échappée de baroudeurs au long cours, laquelle n’a toutefois pas pu résister au retour du peloton dans la dernière difficulté du jour.

Parti à 8 kilomètres de l’arrivée, l’ancien champion du monde portugais Rui Costa a tenté le tout pour le tout dans un final pourtant peu propice à ce genre d’exploit avant d’être repris sous la flamme rouge.

Lors d’un sprint royal entre costauds, c’est le maillot vert Peter Sagan qui s’est imposé d’un rien devant Wout Van Aert et Matteo Trentin. Le Slovaque prend ainsi ses distances en tête du classement par points et conforte donc son maillot vert. Sonny Colbrelli et Greg Van Avermaet complètent le top 5.

Arrivé dans le bon groupe, Julian Alaphilippe conserve quant à lui son maillot jaune de leader au général mais ne compte plus que 14 secondes d’avance sur le Belge Wout Van Aert.

 

Tim Wellens encore à l’attaque

 

De Saint-Dié-des-Vosges à la plaine alsacienne, quatre côtes figuraient au programme des 175,5 kilomètres: la Côte de Grendelbruch (3e catégorie, 3,4 km à 4,9%), la Côte du Haut-Koenigsbourg (2e catégorie, 5,9 km à 5,9%), devant le château éponyme, la Côte des Trois-Epis (2e catégorie, 5 km à 6,7%) et la Côte des Cinq Châteaux (3e catégorie, 4,6 km à 6,1%) dont le sommet est situé à 19 km de l’arrivée.

Porteur du maillot à pois de meilleur grimpeur, le Belge Tim Wellens est une nouvelle fois passé à l’offensive afin de prendre ses distances en tête du classement de la montagne. Il compte désormais 17 points, tandis que Toms Skujins, compagnon d’échappée du Belge aux côtés de l’Australien Simon Clarke et le Daois mads Würtz), se classe deuxième avec 9 points. Xandro Meurisse a lui aussi grapillé deux points et complète le podium avec 6 points.

«Sur la route, un gros écrémage par l’arrière est à prévoir», estimait Thierry Gouvenou, le directeur de course, en prélude de la course. Et plusieurs outsiders de la course ont en effet connu de grosses difficultés dans cette première étape accidentée du circuit. On citera Ilnur Zakarin (leader de Alpecin-Katucha) ou Edvald Boasson-Hagen (leader de Dimension Data)

Mais la plupart des favoris et coureurs en ordre utile dans les différents classements (général et annexes) ont terminé avec le peloton.