Gastronomie

VIDEO | La Patinette, un pastis à l’accent belge créé à partir de bières régionales

La patinette, c’est un coup remarquable à la pétanque, et c’est désormais le nom d’un pastis belge produit par la distillerie Gervin.

À la pétanque, on réalise une patinette lorsque la boule de tir tourne sur elle-même à l’emplacement même de la boule tirée. Le geste est considéré comme l’un des plus beaux que l’on puisse poser dans cette discipline. À l’image de ce nouveau nectar que sort la distillerie Gervin avec un pastis 100% belge composé au départ d’une distillation de plusieurs bières locales. On y retrouve bien entendu le goût anisé qui caractérise le breuvage d’origine provençal, notamment grâce à l’association de deux types d’anis: le vert et l’étoilé, mais pas que… Le maître distillateur, Vincent Stiévenart, y ajoute sa touche personnelle avec une combinaison de réglisse, de fenouil, de thym, de romarin, de vanille, de houblon, d’écorces de citrons et d’oranges, mais aussi de bien d’autres ingrédients - tous 100% naturels eux aussi - dont il garde précieusement le secret. Pas moins de 24 aromates composent ce pastis bien de chez nous qui se caractérise par sa douceur et un côté un peu moins sucré que ses aînés provençaux. Le pastis Patinette titre à 45% d’alcool et se présente dans des bouteilles de 70 cl. Il est vendu au prix de 43,50€, lequel se justifie notamment par le nombre d’aromates et de produits naturels qui entrent dans sa composition. Il peut être bu pur, avec de l’eau bien sûr, mais aussi en cocktail avec du jus d’orange et de la liqueur de coco, par exemple; il accompagne également volontiers la cuisson de moules et de crustacés…

Si la distillerie Gervin sort ce nouveau produit à la belle saison, ce n’est évidemment pas un hasard, le pastis étant généralement associé à la chaleur et au soleil.

VIDEO | La Patinette, un pastis à l’accent belge créé à partir de bières régionales
L’un des secrets de fabrication: un subtil mélange d’aromates… Photo: EdA

«Trenkil & détenduuu...»

Si nous avons eu le privilège d’y goûter en primeur, ce n’est qu’à partir du 26 mai que le pastis belge se dévoilera au grand public. Son lancement se déroulera lors d’une journée de détente, simple et tranquille comme dans le Sud, sur le site même de la distillerie, à Baugnies.

Baptisée «Trenkil & détenduuuu…», cette manifestation sera l’occasion de diverses animations, à commencer par la possibilité de jouer à la pétanque: cinq terrains seront spécialement aménagés à cet effet sur le site. Ils côtoieront des châteaux gonflables pour les enfants ainsi que le bus accordéon «Food & wine truck» aménagé par une société de Blaton.

Plusieurs formules de restauration seront également proposées (sur réservation) durant cette journée avec la complicité du traiteur pipai sien Olivier Claix; une formule «desserts» sera quant à elle spécialement concoctée par Henry Laymonerie de l’Atemporel de Tournai.

Un écojardin extraordinaire

Avant même la construction de la distillerie il y a 12 ans, Vincent Stiévenart avait créé un verger bio sur le site d’une superficie d’un hectare et demi, y plantant notamment 120 arbres fruitiers et plus de 200 pieds de cassissiers. Une démarche qui, il y a une quinzaine de jours, lui a valu de recevoir le label «Écojardin» de la part du parc naturel des Plaines de l’Escaut. Une reconnaissance qui va permettre à la distillerie de s’investir encore davantage dans cette volonté de préserver la biodiversité en implantant de nouvelles ruches sur cet espace, ainsi qu’un hôtel à insectes, un pré fleuri et des abris pour les petits mammifères, dont des hérissons.

 

Au rayon des nouveautés

Deux nouvelles productions sont d’ores et déjà dans les cuves et devraient sortir publiquement dans les prochaines semaines. La première est baptisée «Komorebi», un terme japonais signifiant «la lumière du soleil qui passe entre les feuilles des arbres».

Il s’agira en réalité du nom générique d’une série de produits nés de la seule imagination du maître distillateur et qui ne dureront que le temps d’une production limitée (généralement moins de 1 000 bouteilles, lesquelles seront numérotées).

La première née de la série sera une eau de vie à l’estragon. Devrait suivre une crème de cassis du verger et d’autres qui se donneront à découvrir dans l’avenir. L’autre produit qui n’attend plus que son étiquette (signée Label page) pour sortir est un alcool faible en calorie, 100% naturel et sans sucre ajouté, si ce n’est un soupçon de fructose. Celui-ci mêle subtilement les arômes de la pomme à ceux de la papaye et du rhum.

Pour avoir eu le privilège d’y goûter, l’on peut vous dire qu’il s’agit d’un véritable nectar, étonnamment doux et très rafraîchissant.

Vincent Stiévenart a eu l’idée de le composer au retour de sa salle de sports (krav Maga) alors qu’il avait eu à affronter un adversaire qui se contentait, pour sa part, de ne déguster que des produits «basses calories»

 

++ D’autres infos dans les pages de l’Avenir/Le Courrier de l’Escaut de ce mercredi 15 mai 2019 ++

Réservation pour le 26 mai chez: Distillerie Gervin - Grand route, 30B - Baugnies. Tel.: 069/66 30 18