Elections 2019| Les insolites de campagne

POLITIQUE

  • Elections 2019| Les insolites de campagne
    Quand Jacqueline Galant pousse le bouchon un peu trop loin...

Les candidats pour les élections rivalisent d’idées pour séduire les électeurs. Mais attention aux dérapages!

Ça y est le coup d’envoi de la campagne pour les élections fédérales, régionales et européennes du 26 mai a clairement est lancé. Le long des routes, dans les villages, dans les champs ou les jardins, on a vu fleurir les célèbres affiches électorales.

+ LIRE AUSSI| Faut-il reléguer l’affiche électorale au placard ?

Aaaaahhh ces affiches, ce merveilleux outil qui permet aux candidats de se démarquer… ou pas. Car attention, la séduction a ses limites et le dérapage n’est pas loin si vous désirez en montrer de trop. La frontière entre le ridicule et la crédibilité est mince… Et l’oeil du citoyen vous épinglera à tout jamais.

Découvrez dans notre diaporama ci-dessus les tops ou les flops (à chacun son interprétation) des affiches de la campagne.

 

Si, vous aussi, vous avez repéré des affiches originales, partagez avec nous le meilleur du pire des affiches. Rendez-vous sur notre page Facebook ou par mail à internautes@lavenir.net

 

Mais on le sait, aujourd’hui la campagne se joue aussi sur les réseaux sociaux. Et certains ne manquent pas d’imagination pour faire parler d’eux. Parce que parfois, une bonne image vaut mieux qu’un long discours.

Quand les Listes Destexhe reprennent Bigflo et Oli

Reprendre « Plus tard » des rappeurs français Bigflo et Oli pour démontrer que la politique belge ne change jamais réellement (et qu'il est sans doute temps de voter pour un parti jeune comme les Listes Destexhe), voilà le dernier coup de com' d'Alain Destexhe et ses fidèles. Une vidéo « bad buzz » (sans second degré et au message très flou) qui a d'ailleurs été supprimée de YouTube... avant d'être reposté plus tard, ce jeudi.

Burkini VS maillot de bain

A quelques jours du scrutin, les Listes Destexhe sortent la grosse artillerie. Et elles ne font pas dans la demi-mesure.

Rebondissant sur le tract polémique d'Ecolo distribué récemment à Bruxelles, et qui affirme que les Verts sont pour le port des signes religieux ostensatoires dans les administrations (sous certaines conditions), Alain Destexhe et toute sa clique ont partagé un tract dans lequel trois candidates à la Région bruxelloise affirment se mouiller "pour l'intégration". Comment ? En posant (et en opposant) en burkini d'un côté et en bikini de l'autre.

« Il est Beaumont Hanus »

Habituée aux blagues vaseuses depuis toute enfance, la Gaumaise Mélissa Hanus, tête de liste PS à la Chambre, a réussi un joli buzz en détournant une de ses affiches accolées (maladroitement) à côté de celle d'un de son colistier Nicolas Beaumont. Et ce, en ajoutant un troisième panneau sur lequel est écrit simplement « Il est ». Ce qui donne un « Il est Beaumont Hanus » de toute beauté, que les internautes se sont empressés de partager. 

Sa meilleure recette de poulet

A l’image, d’Angelina Chan pour le MR. Cette conseillière communale à Schaerbeek a innové en proposant sur son tract sa meilleure recette de poulet au lait de coco. Une démarche insolite mais qui est liée au verso de son tract où on retrouve sa meilleure recette pour changer Bruxelles.

+ LIRE AUSSI| Le bad buzz des Jeunes cdH du Brabant wallon (Vidéo)

La force verte

À l’image d’Écolo qui mise sur l’originalité pour mettre en valeur ses deux co-présidents. L’affiche a été diffusée sur les réseaux sociaux et n’a pas séduit tous les militants verts.

 

 

Autodérision ou dérapage kitschissime?

On est en droit de se poser la question en découvrant la vidéo de campagne de ces trois candidates socialistes aux régionales, dans l’arrondissement de Liège. L’Esneutoise Christie Morreale, la Sérésienne Sabine Roberty et la Liégeoise Marina Libertiaux campent trois Drôles de Dames, qui «combattent l’injustice, l’austérité et les inégalités». Avec Jean-Claude Marcourt dans le rôle du mystérieux Charlie. Glamour…

Daniel Bacquelaine, bourgmestre de Chaudfontaine, et Philippe Goffin, bourgmestre de Crisnée, apprécieront.

 

 

« Alors moi, au vert j’espère, je préfère le bleu je veux »

La dernière pépite que nous avons dénichée est signée du MR. Dans ce clip, on découvre un boucher annoncer à sa cliente qu’il faut profiter de son steak d’aloyau car il va augmenter: « Avec les verts, toujours plus cher. Ils veulent encore plus nous taxer la viande.»

Et c’est l’ancienne ministre Sabine Laruelle qui arrive ensuite en wonder woman des agriculteurs pour annoncer que le MR «ne laissera jamais faire ça». Et de conclure par le dicton de la cliente: « Alors moi, au vert j’espère, je préfère le bleu je veux.»

 

 

LES PLUS LUS