FOOTBALL - VU SUR INTERNET

VIDÉO | La petite histoire belge derrière le célèbre échauffement de Maradona, 30 plus tard

Il y a 30 ans, Diego Maradona, jonglant et dansant en même temps sur l’air de «Live Is Life», réalisait l’échauffement le plus mythique du football. Deux minutes de pure jouissance qui n’auraient peut-être jamais été portées à la connaissance du grand public sans le coup de pouce d’un Belge.

Le 19 avril 1989. Le Bayern Munich accueille Naples à l’occasion de la manche retour de la demi-finale de la Coupe UEFA. Vainqueurs 2-0 lors du match aller, les Italiens ont de grandes chances de disputer la finale de la compétition. D’autant plus qu’ils peuvent compter sur la présence en leur rang de l’une des stars de l’époque: Diego Maradona.

Lacets défaits et «K-way» noué à la ceinture, l’Argentin fait le bonheur des spectateurs de l’Olympiastadion en jonglant et dansant sur l’air de «Live Is Life» durant l’échauffement.

Sur place pour la BRT de l’époque (devenu VRT), Frank Raes raconte. «Les images ont été diffusées en direct sur les grands écrans du stade, se souvient le journaliste belge sur le site «Het Nieuwsblad». Tout le monde était fasciné par Maradona. Nous ressentions tous la même chose: un enchantement. C’était la combinaison (du foot) et des rythmes de la musique.» Toutefois, ce n’est que plus tard, quand Frank Raes travaillera sur un documentaire consacré à l’Argentin, que la scène deviendra un classique du football.

À l’époque, le journaliste belge, qui se rappelle du plaisir que lui a procuré l’échauffement de Diego Maradona ce soir-là, obtient les images enregistrées par la ZDF. Des sept minutes qu’il recevra de la chaîne allemande, il en conservera un peu plus de deux minutes qu’il diffusera dans son documentaire. Charge à YouTube et les internautes de terminer le boulot.

À l’origine d’une des vidéos les plus emblématiques de la carrière de Diego Maradona, Frank Raes a souvent ironisé sur le sujet. «C’est ma contribution à l’humanité», dira-t-il même un jour.

Merci à lui, donc.