• Brussels airport
Grève nationale

Grève nationale: le point sur les perturbations région par région

La Belgique tourne au ralenti ce mercredi 13 février en raison de la grève nationale qui n’épargnera aucun secteur.

Transports en commun, ports, collecte des déchets, entreprises, poste, hôpitaux, zonings ou centres commerciaux sont touchés par la grève nationale.

Cette vaste mobilisation fait suite à l’échec des négociations sur un accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020.

La dernière grève générale qu’ait connue la Belgique remonte à décembre 2014. Les syndicats étaient alors en rogne contre les mesures prévues par le gouvernement Michel. Mercredi, ils s’en prendront aux employeurs du secteur privé, même si les organisations syndicales du secteur public se joignent également à la grève par solidarité.

NAMUR: Le point sur les perturbations

BRUXELLES:Le point sur les perturbations

LUXEMBOURG: Le point sur les perturbations

BRABANT WALLON: Le point sur les perturbations

LIEGE: Le point sur les perturbations

VERVIERS: Le point sur les perturbations

HUY-WAREMME: Le point sur les perturbations

MONS: Le point sur les perturbations

CHARLEROI: Le point sur les perturbations

WALLONIE PICARDE: Le point sur les perturbations

 

Suivez l’évolution de la grève dans notre direct ci-dessous et découvrez région par région les différentes perturbations.

 

Suivez notre direct

 

 

SNCB: Comme attendu, près de la moitié des trains circulent ce matin. La grève du rail a commencé mardi à 22h00 et prendra fin mercredi à la même heure. Durant l’heure de pointe du matin, les trains IC roulent ainsi qu’un nombre limité de train L et S.

Les navetteurs sont invités à consulter le planificateur de voyages de la SNCB pour savoir si des trains assureront leurs trajets et pour en connaître les horaires.

La SNCB avait surtout mis l’accent sur les lignes IC. Les trains P, spécialement prévus en heures de pointe en temps normal, ont été supprimés pour la plupart.

En revanche, l’offre de trains S a été partiellement maintenue, surtout en heures de pointe afin de permettre aux navetteurs de se rendre dans les grandes villes

 

 

En revanche, le trafic ferroviaire international ne devrait pas être trop touché par la grève.

DE LIJN -STIB. La circulation des métros, trams et bus à Bruxelles est fortement perturbée mercredi matin.

TEC: D’importantes perturbations sont en cours. Voir ci dessous. Rendez-vous ici pour découvrir les perturbations.

ZONINGS. De nombreux zonings sont bloqués par des piquets de grève. Ghislenghien, Le Roeulx, Sombreffe, Feluy, Mouscron, Nivelles, Manage, au rond-point à Louvain-la-Neuve sur la N4, Froyennes, Fleurus, le zoning des Hauts-Sarts, Courcelles)

AEROPORTS: L’espace aérien belge est fermé depuis ce mardi 22h et ce durant 24h.

PORTS: Une dizaine de piquets ont été dressés au port de Gand.Les accès aux quelque 300 entreprises de la zone sont bloqués par des piquets de grève.

NON- MARCHAND. Le secteur des soins de santé et des maisons de repos est particulièrement touché par les actions. Les hôpitaux, s’ils assurent un service minimum, sont fort perturbés par la grève générale. Des grévistes ont ainsi dû être rappelés pour travailler. L’appel à la grève a également été bien entendu dans les maisons de repos.

CENTRES COMMERCIAUX & SUPERMARCHES, MAGASINS. Les portes d’une centaine de supermarchés resteront fermées ce mercredi, jour de grève nationale. La chaîne Carrefour compte 44 fermetures de magasins et Delhaize 68. La majorité des enseignes sont toutefois ouvertes. Découvrez dans notre direct quels sont les commerces concernés.

BPOST. La distribution du courrier est globalement assurée dans l’ensemble du pays. Aucun site de bpost n’a été bloqué durant la nuit. Les lettres et paquets ont donc pu être acheminés vers les centres de tri et de distribution.urriers traités sera moindre», indique Barbara Van Speybroeck, porte-parole de bpost. À l’aube ce matin, les facteurs ont assuré les tournées de journaux à 95% en Wallonie et à Bruxelles. Dans le nord du pays, l’acheminement des quotidiens a même atteint les 99%. La distribution des lettres et colis enregistre par contre de moins bons résultats. En Wallonie et à Bruxelles, seules 68% des tournées ont été assurées.

ENSEIGNEMENT. La grève a généré peu de perturbations dans les écoles du réseau libre, qui scolarise un enfant sur deux en Fédération Wallonie-Bruxelles.Davantage peut-être que la mobilisation des enseignants, c’est apparemment la faible disponibilité de transports en commun qui a eu le plus d’impact sur la fréquentation scolaire des élèves ce mercredi.

Le point par régions:

Bruxelles

La circulation des métros, trams et bus à Bruxelles était fortement perturbée mercredi matin à 06h00 en raison du mouvement de grève nationale. Seule une des quatre lignes de métro était exploitée partiellement, tandis que les véhicules de six lignes de tram et trois de bus roulaient.

La collecte des sacs d’ordures ménagèresrisque d’être fortement perturbée mercredi.

Les syndicats avaient installé des piquets de grève mercredi matin devant les entrées principales des sièges de Belfius, place Rogier à Bruxelles, et de Proximus, près de la gare du Nord.

Près d’une centaine de piquets de grève ont été dénombrés dans la capitale. Environ 140 personnes ont été comptées au piquet devant Audi à Forest, une centaine à Proximus à Schaerbeek et une cinquantaine à l’atelier SNCB de Forest. Le zoning de Drogenbos est à l’arrêt avec des piquets devant les entreprises Mercedes, Peugeot, Carrefour et Club, précise encore Nel Van Slijpe. Sur le chantier de BNP Paribas Fortis, rue Montagne du Parc à Bruxelles, une trentaine de travailleurs tiennent un piquet depuis 5H30.

A 11h00, environ 200 personnes se sont mobilisées devant le Cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort pour les travailleurs des administrations communales, des CPAS et des hôpitaux publics du réseau Iris.

+ LIRE AUSSI| Grève nationale: le point sur les perturbations à Bruxelles

Mons-Borinage

Transports: le TEC Hainaut estimait que 10% des services seraient assurés à Mons, 15% dans le Borinage et 2% dans le Centre.

Commerces: les centres commerciaux sont fortement touchés par la grève. Un piquet est installé devant le magasin Ikea à Mons. Le centre commercial des Grands Prés est touché dans son ensemble par la grève.

Les grilles du shopping Wilson, centre commercial de Jemappes, sont restées closes, gardées par des militants de la CNE et du SETCa. Le Brico-Plan It de Ghlin est également à l’arrêt, tout comme le Smurfitt Kappa Ghlin.

+ LIRE AUSSI| Les perturbations à Mons

Verviers

Le front commun syndical a axé son action sur les plus importantes entreprises de la région, toutes fermées, ainsi que sur l’accès aux zonings qui a été fortement perturbé à Aubel, Chaineux et Eupen, en région germanophone.Les écoles et les services publics ont été moins affectés par cette grève.Au niveau des administrations, seuls certains services communaux ont été touchés.

+ LIRE AUSSI| Les perturbations à Verviers

Huy-Waremme

Aucun bus ne circule sur l’arrondissement de Huy-Waremme. Ce matin dès 6h, un piquet de grève a été organisé par la CNE devant la clinique Notre-Dame de Waremme.Dans le zoning d’Engis bon nombre d’entreprises sont à l’arrêt, c’est le cas notamment chez Knauf, Revatech, La Poudrerie ou encore Prayon. Un barrage filtrant est également mis en place à Ivoz-Ramet. Les récyparcs sont visiblements ouverts et la collecte des poubelles se fait normalement.

Une centaine de personnes sont rassemblées devant la centrale nucléaire de Tihange.

+ LIRE AUSSI| Les perturbations à Huy-Waremme

Charleroi

A Charleroi, l’impact de la grève nationale du 13 février se veut maximal. L’aéroport est à l’arrêt complet.

Des piquets sont également organisés devant les centres commerciaux de Ville 2, City Nord et pour la première fois de Rive Gauche et de nombreux zonings sont bloqués.

Le réseau TEC est très perturbé. Plus d’infos ici sur les perturbations.

+ LIRE AUSSI| Le point sur les perturbrations

Liège

Les différents accès aux zonings des Hauts-Sarts (Herstal), de Grâce-Hollogne ou encore Bierset Logistique (Liege Airport) ont été bloqués mercredi matin par des piquets de grève. On ne pouvait donc rejoindre les entreprises qui y sont installées. Des piquets ont également été constatés aux accès de centres commerciaux, comme la zone Ikea à Hognoul ou Cora à Rocourt, ainsi qu’aux ronds-points permettant d’accéder au site de Liege Airport.

De nombreux magasins d’alimentation sont fermés et des piquets ont bloqué les accès de centres commerciaux comme Belle-île ou Médiacité.

Grosse perturbation également sur le réseau de bus du TEC Liège-Verviers. Les bus sont complètement à l’arrêt, si ce n’est dans la région d’Eupen et des Fagnes où le service est assuré à seulement 5%.

+ LIRE AUSSI| Grève nationale: le point sur les perturbations à Liège

Brabant wallon

Une partie du Brabant wallon est paralysée mercredi.

Plusieurs zonings et grands magasins, des dépôts logistiques ainsi que d’importantes entreprises comme les sites de GlaxoSmithKline (GSK) de Wavre et de Rixensart, le Village n°1 et Cenexi à Braine-l’Alleud ou encore Mamma Lucia à Nivelles sont bloqués.

Des piquets de grève sont en cours aux entrées des zonings de Wavre Nord, de Nivelles Sud et de Saintes-Tubize.

Les syndicats annoncent la fermeture du Shopping Center de Nivelles, des Carrefour Hyper de Bierges (Wavre) et Mont-Saint-Jean (Waterloo), du Brico de Wavre, de plusieurs Delhaize (Nivelles, Tubize, Wavre, Ottignies…) et Mestdagh (Nivelles, Tubize, Genappe) ainsi que des implantations brabançonnes wallonnes de Lidl, Aldi et Renmans.

Pour l’heure, 17% des parcours seront assurés au TEC Brabant Wallon. Les voyageurs sont invités à consulter le détail des lignes impactées et des parcours supprimés sur le site infotec.be.

+ LIRE AUSSI| Grève nationale: le point sur les perturbations en Brabant wallon

Wallonie picarde

ZONINGS. En front commun, les syndicats bloqueront mercredi les principaux zonings industriels et commerciaux de Wallonie picarde ainsi que le bassin carrier dans le Tournaisis. Toutes les zones d’activités économiques seront bloquées dès 03h00 du matin par des manifestants; des actions qui prendront fin entre 15h00 et 17h00, selon les sites.

En ce qui concerne le transport, attention, un train sur 2 circulera. Et les bus des TEC devraient tourner à 50% de leur capacité, la moitié du transport étant assurée par des sociétés privées.

+ LIRE AUSSI| Grève nationale: le point sur les perturbations en Wallonie picarde

Namur

Différentes actions sont prévues du côté de Namur. Du côté du zoning de Rhisnes, Seilles (Andenne), Malonne, Floreffe et Sombreffe, on prévoit des piquets de grève ainsi que des barrages filtrants. Plusieurs grandes entreprises seront bloquées comme Materne, Mondelez, Ariston ou Stûv.

Plusieurs magasins devraient avoir leurs portes fermées comme le Delhaize, le Carrefour et le Colruyt. Idem pour l’Inno, le H&M et le C&A, Lidl.

TEC. En ce qui concerne le transport, attention, un train sur 2 circulera et le TEC prévoit que 32 % des voyages sont assurés.

Un piquet sera organisé devant le siège de l’UCM à Wierde.

+ LIRE AUSSI| Grève nationale: le point sur les perturbations à Namur

Luxembourg

De nombreuses entreprises sont impactées par la grève: L’Oréal à Libramont, Ferrero à Arlon, Autover à Bastogne, Ter Beke à Marche, Ikea à Sterpenich….

En ce qui concerne le transport, attention, un train sur 2 circulera. Et 68% des voyages TEC sont assurés ce matin.

+ LIRE AUSSI| Grève nationale: le point sur les perturbations en Luxembourg