Goffin a de quoi être frustré: sorti d’emblée au tournoi de Rotterdam (ATP 500)
TENNIS

Goffin a de quoi être frustré: sorti d’emblée au tournoi de Rotterdam (ATP 500)

Éliminé d’entrée, ce mardi, par le Français Gaël Monfils (ATP 33), au 1er tour du tournoi de Rotterdam, David Goffin (ATP 21) peut s’estimer mal payé de ses efforts. Mais le Liégeois semble sur la bonne voie.

Bien sûr, l’histoire retiendra que c’est une 3e défaite d’entrée en quatre tournois cette année et qu’après Doha et Montpellier, le tournoi ATP 500 de Rotterdam est un nouveau revers pour David Goffin, qui y perd les 180 points glanés l’an dernier aux Pays-Bas grâce à sa demi-finale (après une finale en 2017).

Mais le seul résultat de ce 1er tour (victoire 7-6 (7/5), 7-5 du Français Gaël Monfils), ne dit pas tout. Car le Liégeois s’est offert plusieurs occasions d’inverser la tendance négative ou de se détacher… Mais quand ça ne veut pas sourire, ça ne veut pas…

Dans le premier set, Goffin a mené 5-4 sur service Monfils, mais alors qu’il servait pour le gain de la manche, il a subi un jeu blanc et, donc, le contre-break du Français (ATP 33). Goffin a encore eu deux balles de 5-6 au bout de sa raquette, mais Monfils a tenu bon, et malgré une chute dans le jeu décisif (cheville gauche tordue, poignet gauche touché dans l’aventure), le Parisien a vite repris sa marche en avant, avec des réflexes dont il a le secret pour s’imposer 7-6 (7/5).

Passé proche de l’abandon dira-t-il (mais avec lui, rien n’est jamais fini…), Monfils s’accrochait dans un 2e set d’abord à sens unique (4-1 pour Goffin, le Français ne faisant plus de revers à deux mains), mais une fois la douleur apaisée par deux interventions de médecins, son éternel fighting spirit, lui permettait de revenir dans le coup: 4-4, 5-5, puis le break pour faire 5-6 et enfin s’imposer en deux sets et 1h46 (malgré trois balles de breaks pour Goffin dans le dernier jeu). Comme quoi s’il faut toujours se méfier d’une bête blessée, c’est encore plus vrai quand elle s’appelle Monfils.

La victoire échappait de nouveau à un Goffin pas encore vraiment sorti de l’auberge (et toujours sans coach), mais visiblement sur la bonne voie . Rendez-vous la semaine prochaine à Marseille (ATP 250).