Coupe du roi: le FC Barcelone a-t-il aligné un joueur «inéligible»?
Les quarts de finale de la «Copa del rey» doivent être disputés la semaine prochaine (aller) et la suivante (retour).Crédits: AFP
FOOTBALL

Coupe du roi: le FC Barcelone a-t-il aligné un joueur «inéligible»?

Levante, sorti de la Coupe du roi par le Barça, a déposé réclamation contre les Catalans.

Levante, éliminé par Barcelone jeudi en huitièmes de finale de Coupe du Roi (2-1, 0-3), a annoncé ce vendredi avoir déposé un recours devant la fédération espagnole (RFEF) en accusant l’équipe catalane d’avoir aligné à l’aller un joueur inéligible, une infraction passible d’exclusion du tournoi.

«Levante a présenté ce matin la réclamation devant la RFEF pour l’inéligibilité d’un joueur du FC Barcelone lors du match aller des huitièmes de finale de Coupe du Roi» le 10 janvier dernier, a écrit le club valencien sur son compte Twitter.

La juge unique de la compétition va désormais devoir décider si elle accepte d’examiner la demande, présentée hors du délai réglementaire de 48 heures maximum, et éventuellement se prononcer sur le fond.

Mais le temps presse: le tirage au sort des quarts, incluant en l’état le Barça mais aussi le Real Madrid, Getafe, Valence, Gérone, le Séville FC, le Betis Séville et l’Espanyol Barcelone, est prévu vendredi à 17h00.

Les quarts doivent être disputés la semaine prochaine (aller) et la suivante (retour).

Et l’imbroglio juridique pourrait tourner au casse-tête car la décision de première instance de la RFEF est en principe susceptible de recours devant le Comité d’appel de la fédération, puis devant le Tribunal administratif du sport (TAD) espagnol.

Selon le quotidien espagnol El Mundo, qui a révélé l’affaire, le FC Barcelone n’aurait pas dû titulariser à l’aller le jeune défenseur Juan Brandariz, dit Chumi, alors que ce dernier était suspendu avec la réserve blaugrana pour accumulation de cartons jaunes.

Le Barça a assuré de son côté avoir respecté une circulaire récente de la RFEF prévoyant que les sanctions légères de joueurs évoluant dans les réserves professionnelles soient purgées avec leur équipe d’origine, et non avec l’équipe première.