• Jeudi passé, quelque 3.000 élèves ont fait l’école buissonnière pour manifester leur souhait d’une politique plus ambitieuse en matière climatique. Le Carrefour de l’Europe, sur lequel ils s’étaient donné rendez-vous, étant trop étroit pour tous les accueillir, ils avaient décidé de se mettre en marche, sans autorisation de la police.
BRUXELLES

12.500 élèves dans les rues de Bruxelles pour le climat contre 3000 la semaine dernière

La marche pour le climat organisée jeudi dans la capitale par des élèves faisant l’école buissonnière pour réclamer une politique climatique plus ambitieuse a rassemblé 12.500 participants.

La marche s’est achevée vers 12h30 devant la gare de Bruxelles-Central. Le taux de participation était nettement plus élevé que jeudi dernier (3.000 personnes).

Le cortège, à l’initiative de Youth for Climate, a défilé non sans enthousiasme à travers la capitale. Les participants ont été encouragés à plusieurs reprises durant leur parcours. Les élèves ont appuyé leurs revendications à l’aide de slogans tels que «There is no planet B», «make love not CO2» ou «bla bla bla, act now».

Les participants de cette «grève scolaire» pour le climat sont pour la plupart des élèves néerlandophones. Cependant, des élèves francophones ont aussi décidé de rejoindre le mouvement initié par «Youth For Climate». Une première manifestation avait déjà été organisée jeudi dernier.

Une grande partie des élèves ayant fait l’école buissonnière rentrent à présent chez eux ou à l’école, tandis que certains restent sur le Carrefour de l’Europe pour crier encore quelques slogans. Les lieux devaient être libérés pour 13h30.

Le taux de participation à cette deuxième édition de la marche a dépassé les attentes. Les participants ont une revendication adressée aux politiques afin que leur avenir soit assuré: un plan climatique contraignant avec l’ambition de limiter le réchauffement climatique sous 1,5 degré.