Décès d’un gilet jaune à Visé: le chauffeur néerlandais recherché a été interpellé
VISÉ

Décès d’un gilet jaune à Visé: le chauffeur néerlandais recherché a été interpellé

Un chauffeur de poids lourd néerlandais de 56 ans a été interpellé, ce samedi soir, à Tilburg après le décès, la veille, d’un militant gilet jaune à Visé. L'information, émanant de médias néerlandais, a été confirmée par le parquet de Liège.

Un Néerlandais soupçonné d'avoir renversé volontairement, avec son camion, un manifestant gilet jaune, mort sur le coup vendredi soir à Visé, a été interpellé samedi soir aux Pays-Bas, indique le parquet de Liège. «Oui il a été arrêté hier soir, a déclaré à l'AFP Catherine Collignon, porte-parole du parquet. La police belge m'a confirmé qu'il avait été arrêté par la police néerlandaise», a ajouté la magistrate.

Ce samedi, 24 heures après le drame survenu sur une autoroute tout près de la frontière néerlandaise, Mme Collignon avait annoncé l'identification d'un suspect dans la région de Tilburg (Pays-Bas) grâce à la plaque d'immatriculation du camion relevée par des témoins.

Cet homme, âgé de 56 ans, est soupçonné d'un délit de fuite après l'accident mortel considéré à ce stade de l'enquête comme «un acte volontaire», selon la magistrate.

Le drame s'est produit sur un barrage filtrant mis en place par quelques dizaines de gilets jaunes vendredi vers 19h sur l'autoroute E25 à Visé, en direction de Maastricht.  La victime de vendredi soir, Roger Borlez, 49 ans, est le premier manifestant gilet jaune tué, en Belgique.

+ LIRE AUSSI | Un cortège en hommage à Roger, gilet jaune décédé: «En sa mémoire, le combat continue»