Élections en RDC: 120 partisans de Fayulu arrêtés
Image d’illustration.Crédits: Reporters/Ranieri
MONDE

Élections en RDC: 120 partisans de Fayulu arrêtés

Près de 120 personnes, sympathisantes de l’opposant congolais Martin Fayulu, ont été arrêtées samedi à Kasenga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris auprès de plusieurs sources de la société civile.

«Nous demandons la libération de ces 120 personnes sans conditions», a déclaré à l’AFP Guillaume Mambwe, militant des droits de l’Homme à Kasenga, à 120 km au nord de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga.

Ce chiffre a été confirmé par une autre source de la société civile sous couvert de l’anonymat.

M. Fayulu est arrivé deuxième à l’élection présidentielle du 30 décembre, avec 34,8% des voix, derrière un autre opposant, Félix Tshisekedi, proclamé vainqueur (38,57%), selon les résultats provisoires de la Commission électorale (Céni).

Mais M. Fayulu a dénoncé vendredi un «putsch électoral» du président sortant Joseph Kabila avec la «complicité» de M. Tshisekedi, et revendiqué la victoire avec 61% des voix.

Les déclarations de M. Fayulu qui se considère comme le véritable vainqueur de la présidentielle ont incité ses partisans à sortir dans les rues de Kasenga, entraînant la réponse de la police, selon M. Mambwe.

Interrogée par l’AFP, la police locale s’est refusée à tout commentaire.

Par ailleurs, quelque 200 km plus à l’ouest, à Kolwezi, des affrontements ont eu lieu entre partisans de M. Fayulu et de M. Tshisekedi, faisant des blessés et débouchant sur des arrestations, a rapporté la radio onusienne Okapi.