régions

VIDÉO | La fin du calvaire pour le Christ de Froyennes

Grâce à la ténacité d'une Tournaisienne, le calvaire de Froyennes va enfin être restauré dans le courant de l'année 2019. Soutenue par la Région wallonne dans le cadre de la sauvegarde du petit patrimoine, l'opération sera prise en charge par la Ville et l'école Saint-Luc de Ramegnies-Chin.

Boulangère à Velaine, Virginie Vardjan - qui est d’origine tournaisienne - a de la suite dans les idées. Depuis six ans, elle se bat pour qu’une autorité se rende enfin au chevet du calvaire situé derrière l’église de Froyennes.

« Froyennes a toujours fait partie de mon enfance, explique-t-elle. C’est au détour d’une promenade que je me suis retrouvée face à ce Christ. Peut être ai-je été attirée par sa pénombre. Un homme a souffert sur la Croix ; je ne pouvais le laisser dans cet état. Très naïvement, j’ai cru à une démarche simple quand j’ai imaginé demander qu’on le restaure. J’ai commencé par mettre des petites lettres dans les églises, à l’attention du sacristain. Ensuite, je me suis adressée à l’équipe du catéchisme. J’ai rencontré l’abbé Mwamba de St Paul, lequel m’a fortement soutenue spirituellement. Par l’intermédiaire d’un ami, j’ai fait bénir la photo du calvaire par le père Colimo le 22 octobre 2014 en Italie. J’ai même écrit au Pape pour demander son aide… » , et on vous passe d’autres - et de multiples - démarches entreprises par Virginie avant qu’elle ne trouve enfin le bon interlocuteur ; en l’occurrence, la Fabrique d’église au sein de laquelle elle a trouvé une alliée de choix en la personne de Jacqueline Deroubaix qui avait déjà exprimé, elle aussi, la volonté de voir ce calvaire retrouver sa superbe.

La suite de cette belle aventure est à découvrir dans notre vidéo ainsi que dans les pages de l'Avenir/Le Courrier de l'Escaut du jeudi 10 janvier 2019.