CONTENU SPONSORISE
Ce que vous devez savoir sur le ravitaillement en carburant en Belgique comme à l'étranger
Dossier commercial

Ce que vous devez savoir sur le ravitaillement en carburant en Belgique comme à l'étranger

Appellation et présentation des carburants à la pompe : grands changements en perspective. Que devez-vous savoir et à quoi devez-vous faire attention lorsque vous traversez une frontière ?

L'ancien trio « essence-diesel-LPG » demeure, mais les noms des carburants à la pompe et les types de produits proposés dans les stations-service changent considérablement. Un nouveau système d'appellation des carburants, par autocollants, entre en vigueur dans tous les pays de l'UE (en ce compris en Belgique). La nouvelle dénomination vise principalement à fournir au conducteur de tous les pays de l’Union européenne (auxquels se rajoutent l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Macédoine, la Serbie, la Suisse et la Turquie) les mêmes bases de lecture dans le choix des carburants.

Changements majeurs pour les voitures à essence

Le changement majeur concerne l'essence. Coexistent momentanément deux produits, E5 et E10, le « E » représentant la teneur en bioéthanol du carburant. Mais, d’ici 2020, le produit E5, qui correspond à l’essence Euro98 actuelle, sera supprimé au profit du seul produit E10 (l’Euro95 actuel), qui, selon les règles de l’UE, deviendra la norme. La Belgique joue, dès à présent, figure de modèle aux côtés de la France dans l'adoption de cette version plus respectueuse de l'environnement, puisque les stations-service situées le long de nos routes sont déjà majoritairement passées à l'essence E10.

Fin de l' Euro95/98

Toutes les voitures à essence construites à partir de l’année 2000 sont prévues pour rouler au carburant E10. Pour les voitures plus anciennes, environ 10% d’entre elles ont un mécanisme au niveau des conduites du carburant qui ne permet pas supporter une concentration plus élevée en éthanol. Cette petite minorité de véhicules peut donc encore rouler avec l'ancien produit, l'E5 (ou l'Euro98), jusqu'à ce qu'elles disparaissent complètement de la circulation. Les anciens noms des deux types d’essence, Euro95 et Euro98, disparaîtront alors également. Les changements sont moindres pour les voitures roulant au diesel : celui-ci est à présent appelé B7, le 7 faisant également référence au contenu en biocarburant. Pour le LPG, rien ne change : le GPL reste du GPL dans le nouveau système d’autocollants.

Différences persistantes à l'étranger

Ce système d’uniformisation est une bonne nouvelle pour ceux qui conduisent et font souvent le plein à l’étranger, car il évite enfin tout risque de confusion. Cependant, la prudence reste de mise compte  tenu du fait que de nombreux pays susmentionnés sont un peu plus lents dans l'adoption du nouveau système (et du nouveau carburant E10), de sorte que, pendant la transition vers le nouveau système, les anciennes différences de noms de carburant coexisteront. Ainsi par exemple, le diesel n'est pas appelé «Diesel» dans tous les pays : en France, on parle de «Gazole», en Italie de «Gazolio» et en Espagne de «Gazoléo». Le LPG est appelé LPG dans certains pays, mais dans de nombreux autres États-membres européens, l’abréviation (Gaz de pétrole liquéfié) est utilisée en parallèle avec des noms tels que « Gasauto » et « Autogas ». Mais la différence entre Euro95 et Euro98 (qui se situe principalement dans la concentration en plomb) deviendra rapidement redondante, les différents pays européens semblant s’adapter rapidement à la réglementation européenne, faisant de l’E10 le seul remplaçant.

Fluctuations des prix

Bien évidemment, ce système unifié ne change rien aux prix à la pompe affichés par les stations-service dans les différents pays : ce dernier est toujours déterminé au niveau national. Il existe donc des différences et des fluctuations persistantes entre les pays, bien qu’il existe également quelques constantes. La plus récurrente sans doute est que le prix le long d’une autoroute est, dans la plupart des pays (sauf au Luxembourg), plus élevé que sur les routes secondaires. Il est, en effet, considéré comme un service supplémentaire offert aux automobilistes en transit.

 

Vous vous êtes trompé lors de votre plein? Vous n'êtes pas seul ! Les dépanneurs de Touring ont à bord de leur véhicule tout l'équipement nécessaire pour rincer votre réservoir.

 

vers Touring Assistance