FOOTBALL

VIDÉO | Manchester City-Shaktar Donetsk: Sterling s’excuse pour son penalty imaginaire

Pointé du doigt pour avoir grossièrement provoqué un penalty imaginaire contre le Shaktar Donetsk, hier soir lors de la 4e journée de la Ligue des champions, l’attaquant de Manchester City a présenté ses excuses ce mercredi.

«J’ai essayé de piquer le ballon et je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Je n’ai pas senti de contact. J’ai effleuré le ballon. Mes excuses à l’arbitre.» C’est un Raheem Sterling embarrassé qui s’est excusé hier soir au micro de BT Sport à l’issue de la victoire des «Citizens» contre le Shaktar Donetsk. C’est que l’attaquant anglais s’est rendu coupable d’une simulation grossière dans la surface de réparation ukrainienne.

En effet, à la 24e minute, Raheem Sterling est tombé tout seul dans la surface en se prenant les pieds dans la pelouse, sans aucun contact du défenseur derrière lui, Mykola Matviyenko.

Pensant à un contact, l’arbitre Viktor Kassai a toutefois accordé un penalty, provoquant le rire jaune du gardien Andriy Pyatov. Le Brésilien Gabriel Jesus a transformé pour donner deux buts d’avance aux champions d’Angleterre.

Reste que, malgré ses excuses, l’attaquant anglais en a pris pour son grade dans certains médias. A l’image du «Sun» qui évoque «la honte» des Citizens, vainqueurs 5-0 (et non 6-0) après le penalty accordé à Raheem Sterling.

 

 

 

Guardiola: «Raheem aurait pu le dire à l’arbitre»

Interrogé sur le penalty, Pep Guardiola a estimé que son joueur aurait dû avertir l’arbitre que le défenseur n’avait rien à se reprocher.

«Nous avons réalisé que ce n’était pas un penalty. Raheem aurait pu le dire à l’arbitre. Nous n’aimons pas marquer dans ces situations», a estimé l’Espagnol, avant de plaider pour la VAR, qui sera introduite en C1 la saison prochaine.

«La VAR n’existe pas dans l’UEFA, c’est le problème, a ajouté l’entraîneur de Manchester City. L’arbitre doit être aidé par la technologie.»

«Ce n’est pas bien de marquer un but comme ça, mais cela est arrivé contre nous la saison dernière contre Liverpool», a ajouté Pep Guardiola, en référence à son exclusion contre les «Reds» en quart de finale, pour ses protestations après l’annulation d’un but des «Citizens» pour un hors-jeu contesté.

Le Catalan ne s’est toutefois pas dit prêt à demander à ses joueurs de passer le ballon au gardien ou de manquer volontairement un penalty, aussi injustifié soit-il: «Un entraîneur ne demanderait jamais ça. Mais je suis jeune, je vais apprendre.»

 

LES PLUS RECENTS