LIVRE

«Free to run»: des archives pour mieux comprendre l’évolution et le succès de la course à pied

Comme un prolongement au documentaire du même nom qui avait marqué les esprits en 2016, le livre «Free to run» revient sur l’évolution de la course à pied, de ses débuts très institutionnalisés à ses dérives populaires.

«Free to run», ou «Courir pour être libre» en français. Jamais un titre n’aura peut-être autant collé à son œuvre. Sonnant tantôt comme un constat, tantôt comme un souhait (voire même un slogan) aux oreilles de certains, le documentaire de Pierre Morath retrouve un nouveau souffle, deux ans après sa sortie remarquée dans les salles.

Sous la forme d’un beau livre compilant de superbes images d’archives, le documentariste suisse revient sur ces décennies qui ont vu la course à pied se libérer des carcans sportifs et sociétaux.

De l’entre-deux-guerres marquée par l’absence quasi-totale de considération pour les courses de fond à notre époque dominée par l’explosion du business des marathons en passant par les années 60 durant lesquelles le jogging s’est ouvert au monde (et aux femmes), «Free to run» retrace l’histoire parfois méconnue d’une des disciplines les plus en vogue du moment. Avec précision mais aussi une certaine légèreté. De celle qui vous donne l’impression d’avaler les kilomètres sans contrainte.

Un pur bijou de la «culture running».

À posséder absolument dans sa bibliothèque.

LES PLUS RECENTS