• Comme il est écrit sur ce gobelet: ceci n’est pas un déchet. Donc plus question d’en retrouver dans l’Escaut ou dans les caniveaux.
TOURNAI

Imposer des verres réutilisables pour éviter de retrouver les gobelets dans l’Escaut

En accord avec les cafetiers, la ville de Tournai va imposer l’utilisation de verres réutilisables en terrasse pour limiter la pollution.

Là où se multiplient les terrasses de bistrots, il n’est pas rare de retrouver, dans les caniveaux proches, des gobelets en plastique. Il est tout aussi fréquent d’en voir flotter à la surface de l’Escaut les lendemains de soirées bien arrosées le long des quais. Et l’on ne peut blâmer les cafetiers face à de telles situations, les premiers fautifs étant les consommateurs eux-mêmes.

Récemment, le bourgmestre ff de Tournai, Paul-Olivier Delannois, a lancé un sondage sur Facebook, plus précisément à l’intention des utilisateurs de ces gobelets, afin de savoir s’ils seraient prêts à changer leurs habitudes en buvant dans des verres réutilisables plutôt que dans des gobelets en plastique?

Sur 963 sondés, 90% ont répondu par l’affirmative.

«Je souhaiterais, dans un futur proche, faire de Tournai la première ville à bannir les verres en plastique sur l’entité, précise le bourgmestre ff.

Les raisons sont multiples. Tout d’abord, cela répond à un souci environnemental évident. Ensuite, les verres en plastique ramassés par les services de la ville viennent gonfler le poids de nos déchets incinérés à Thumaide. Il me semble anormal qu’une activité privée lucrative ait des conséquences sur le tonnage public. En privilégiant les verres réutilisables, on en revient à la promotion du slogan qui veut que le meilleur déchet est celui ...qui n’existe pas.

Aussi, je vais, dans un premier temps, imposer via mon règlement général de police l’obligation d’utiliser des verres réutilisables lorsqu’on dispose d’une terrasse. J’ai rencontré dernièrement certains cafetiers et responsables de brasserie et des solutions existent pour continuer à servir des boissons dans des verres réutilisables qui prennent en compte la saveur du produit. En imposant une règle générale, cela devrait éviter également le cautionnement du verre, source de problème tant pour le cafetier que pour le consommateur. Cette mesure sera présentée lors du prochain conseil communal et devrait être d’application au premier janvier 2019.»

Paul-Olivier Delannois insiste bien pour préciser que cette mesure ne consiste, actuellement, qu’à faire remplacer les gobelets en plastique. il n’est donc pas question d’appliquer cette règle au verre de Chimay que vous souhaiteriez déguster en terrasse dans le verre ad hoc, bien entendu. D’autres formules allant dans le même sens devraient être étudiées pour pallier à cette problématique lors de l’organisation d’événements de masse. Car, sans exclure le recours à des verres consignés lors de ce type de manifestation, d’autre solutions moins contraignantes mais respectueuses de l’environnement doivent encore être étudiées.

LES PLUS RECENTS