Relèvement du plafond pour le défraiement des travailleurs bénévoles
Illustration.Crédits: Frog 974 – Fotolia
BELGIQUE

Relèvement du plafond pour le défraiement des travailleurs bénévoles

Le plafond pour le défraiement des travailleurs bénévoles passe de 1 364 euros par an à 2 500 euros par an, selon un arrêté royal approuvé vendredi par le conseil des ministres.

La mesure a pour objectif de permettre aux bénéficiaires du travail volontaire de jouir d’un plus grand nombre de prestations annuelles effectuées par les bénévoles avec lesquels ils ont l’habitude de traiter.

La mesure adoptée à l’initiative du ministre de l’Emploi Kris Peeters et de la ministre des Affaires sociales Maggie De Block concerne particulièrement les entraîneurs sportifs, le transport de malades non urgent et les gardes de jour et de nuit de personnes dépendantes.

Les ministres soulignent à titre d’exemple qu’un entraîneur sportif, indemnisé en moyenne à concurrence de 35 euros par prestation dans le milieu du football, est aujourd’hui limité à 40 prestations par an. Désormais, il pourra effectuer 70 prestations par an.

Par ailleurs, les personnes dépendantes sont habituées à faire appel aux services de bénévoles attitrés. Le relèvement du plafond permettra d’allonger les périodes d’activité durant lesquelles ces personnes en perte d’autonomie pourront recourir à leurs bons offices.

Bon nombre des activités volontaires couvertes par le relèvement du plafond sont également concernées par le nouveau dispositif de défiscalisation des revenus gratifiant une activité complémentaire pour travailleurs salariés, indépendants et pensionnés. Il s’agit notamment des activités sportives (entraîneur, professeur de sport, arbitre, steward…)

Le ministre Kris Peeters souligne dans un communiqué que le régime défiscalisé n’offrait «pas de solution satisfaisante» à cet égard. La ministre Maggie De Block est pourtant à l’initiative de l’adoption, également vendredi, par le conseil des ministres, du doublement du plafond de revenu mensuel défiscalisé pour des activités complémentaires dans le sport. Elle a toutefois souligné que ce régime ne pourrait être combiné avec celui du travail volontaire.

PHOTOS ET VIDEOS
LES PLUS RECENTS