Le CD&V de Bruxelles veut rendre les rues aux enfants
Le Bruxelles idéal de Boule & Bill n’est pas celui de nombreux enfants qui y vivent, selon le CD&V. Crédits: Reporters / DPA
COMMUNALES 2018

Le CD&V de Bruxelles veut rendre les rues aux enfants

Le CD&V de Bruxelles a présenté mercredi, en présence de ses chefs de file, un plan en dix points pour faire de Bruxelles une métropole attentive aux enfants.

Les sociaux-chrétiens flamands de Bruxelles proposent notamment d’instaurer un accompagnement sur mesure pour chaque enfant dès la naissance, assuré par Kind&Gezin et l’ONE, ainsi qu’un trajet d’accompagnement de base pour les familles vulnérables. Objectif: aider celles-ci à préparer l’entrée en maternelles.

«Parfois, il est question d’un retard déjà trop grand, dès le début à l’école maternelle. Les enfants sont de véritables éponges à l’âge de bambins: c’est à ce moment-là que l’on peut rapidement obtenir des résultats pour éliminer ce décalage», a commenté à ce propos le chef de groupe CD&V Paul Delva.

En parallèle, le CD&V met aussi l’accent sur l’espace. Les sites à l’abandon ainsi que les endroits inexploités dans des environnements intérieurs et extérieurs peuvent être enregistrés via une application mobile ou un site web, en vue d’une réaffectation destinée aux enfants.

De plus, le CD&V préconise une utilisation contemporaine des rues, comme espaces de vie ou de jeux, ou encore l’introduction d’un système de partage de vélos pour enfants et l’exclusion du trafic de transit à proximité des écoles, aux heures d’entrées et de sorties de celles-ci; etc.

Le CD&V plaide aussi pour la création d’un «kettenparlement» (parlement des jeunes), avec des représentants de toutes les communes. Une fois par an, les propositions de celui-ci seraient soumises au Collège de la VGC et au gouvernement bruxellois.

LES PLUS RECENTS