Govea voulait revenir ... avec son frère
"Je veux bien revenir seulement si vous engagez aussi mon frère". Voilà ce qu'a osé dire Omar Govea aux dirigeants de l'Excel.Crédits: Photo News
Football

Govea voulait revenir ... avec son frère

Evoqué ces dernières heures, le retour du Mexicain à Mouscron ne devrait pas se concrétiser à cause d'une exigence familiale surréaliste.

N'entrant pas dans les plans de Sergio Conceicao au sein de l'équipe A de Porto, Omar Govea devra à nouveau être prêté cette saison. Alors qu'il semblait proche de rejoindre le Vitoria Guimaraes en juillet, le médian mexicain est finalement réapparu à Mouscron, où il était prêté l'an dernier. D'un bref passage pour récupérer des affaires et vider son appartement hurlu, le séjour du joueur de 22 ans s'est finalement prolongé. Voilà désormais plusieurs semaines qu'il vit en terres mouscronnoises. Comme évoqué ces dernières heures, la direction de l'Excel a donc profité de cette situation pour tenter de le faire revenir. Favorable à un nouveau prêt au Canonnier, Omar Govea a toutefois posé des exigences surprenantes qui empêcheront le deal de se conclure.

Pour porter à nouveau le maillot de Mouscron, qui n'a jamais été sa priorité face à d'autres propositions, l'international aztèque a exigé que le club engage également son frère. Cruz Oswaldo Govea est un défenseur évoluant en D2 mexicaine. Une façon de procéder dans laquelle les dirigeants hurlus ont bien logiquement refusé de s'engouffrer. D'abord parce qu'une indemnité de transfert doit être payée et ensuite car la volonté de caser son frère apparaissait bien supérieure à celle de rejouer pour l'Excel dans le chef d'Omar Govea. Il a d'ailleurs directement prévenu qu'il signerait ailleurs si l'aboutissement de sa demande n'était pas possible.

Ailleurs, ce sera éventuellement à l'Antwerp qui est entré dans la danse pour attirer le Mexicain. Les dirigeants anversois ont peut-être profité de leur visite au Canonnier samedi dernier pour concrétiser les contacts. On connaît aussi les liens que peut avoir Luciano D'Onofrio avec Porto, qui prêtait déjà le doué Rodrigues au "Great Old", avant de le céder.

L'histoire ne dit pas si Omar Govea osera imposer ses loufoques exigences familiales un peu partout ... Un culot qui confirme toutefois que le prometteur médian s'éloigne de sa belle dose d'humilité qui faisait sa force en arrivant en Belgique. Il joue davantage les starlettes, mais comme l'a prouvé sa fin de parcours en mode mineur à l'Excel, il n'est pas certain que cela lui soit favorable à terme.

PHOTOS ET VIDEOS
LES PLUS RECENTS