OTAN: beaucoup de patience nécessaire pour quelques images de Melania Trump
Melania Trump tout sourire lors de sa visite au sommet de l’OTANCrédits: Photo News
PEOPLE

OTAN: beaucoup de patience nécessaire pour quelques images de Melania Trump

Il y avait quelques bouchons pour le sommet de l’OTAN. Notamment pour photographier Madame Trump.

Organisation dépassée, consignes de sécurité, embouteillages, les médias désireux d’obtenir des images des conjoints des chefs d’État et de gouvernement réunis pour le sommet de l’OTAN ont dû faire preuve de patience, ce mercredi.

Le «pool» de représentants des médias devant couvrir la visite de Melania Trump, Brigitte Macron, Emine Erdogan, Gauthier Destenay ou encore Malgorzata Tusk dans le Brabant wallon avait été convié par le SPF Chancellerie du Premier ministre à midi au centre d’accréditation du sommet de l’OTAN, à Haren.

Durant plus de deux heures, et face à l’absence de réaction des «organisateurs», les journalistes en étaient réduits à se filmer mutuellement en imaginant déjà un sujet alternatif ou à immortaliser le passage d’hélicoptères au-dessus de leur tête.

La circulation totalement à l’arrêt en raison des déplacements du président Donald Trump aurait été la cause de cette situation et de la difficulté de la faire évoluer, avançait-on par la suite dans l’entourage du Premier ministre.

Le car est finalement apparu peu après 14h00. Il a dès lors pris la direction de la chapelle musicale Reine Élisabeth sur les chapeaux de roues, escorté tant bien que mal par quatre motards de la police fédérale.

La délégation est finalement arrivée sur place à 14 h 35. Le protocole ayant également pris du retard, les caméras, après contrôle approfondi par les membres des services de sécurité américains, étaient en place pour l’arrivée de la First Lady, accueillie sur les marches de la chapelle par les épouses de Charles Michel et du secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, Amélie Derbaudrenghien et Ingrid Schulerud.

La suite du programme prévoyait un concert classique, pour lequel les médias ont été tolérés pendant dix minutes.

Les dégustations de chocolats d’Herman Van Dender et les entretiens avec les couturiers Édouard Vermeulen et Bernard Depoorter, qui ont habillé plusieurs musiciens pour l’occasion, ont eux eu lieu en privé.

Après une séance photo rassemblant les onze conjoints, il est déjà temps pour les médias de s’éloigner. Quelques dizaines de minutes plus tard, Melania Trump puis Brigitte Macron s’engouffrent dans leur voiture et quittent la chapelle. Pour les journalistes, direction le car et le retour vers Bruxelles, mais sans escorte cette fois.

Jeudi, l’activité organisée pour les épouses et époux aura lieu dans le Brabant flamand. A priori sans Melania Trump, et donc avec quelques contraintes en moins pour les représentants des médias qui feront le déplacement.

LES PLUS RECENTS