Carrefour fait bondir le nombre de licenciements collectifs au premier semestre
SOCIÉTÉ

Carrefour fait bondir le nombre de licenciements collectifs au premier semestre

L’enseigne française, avec sa restructuration, est la société qui a licencié le plus en ce début d’année.

Au cours des six premiers mois de l’année, 4 108 travailleurs ont été concernés par l’annonce d’une procédure de licenciement collectif, indique mercredi le SPF Emploi. Il s’agit d’une forte augmentation par rapport à la même période en 2017 (2 203). La restructuration annoncée chez Carrefour en janvier est la principale explication à cette hausse. Il ne s’agit cependant pas d’un record: au cours du premier semestre 2016, 4 344 licenciements ont été annoncés.

De janvier à juin, cinquante entreprises ont annoncé une procédure de licenciement collectif, pour un total de 4 108 travailleurs concernés.

Le nombre le plus important de licenciements a été annoncé en janvier, au moment où Carrefour a lancé son plan de transformation, qui impliquait 1 233 travailleurs. Les autres grosses restructurations au premier semestre concernaient Mestdagh (450 emplois), Medtronic (317), Axalta Coating Systems (276), Nyrstar (121), Keter (108) et Sanoma Media (96).

Les secteurs les plus touchés ont été ceux de la distribution (1.953), le transport (597), et la pétrochimie (444).

La Flandre a été plus durement frappée (1 988), suivie par Bruxelles (1 483) et la Wallonie (637). Le SPF précise cependant que cette différence géographique tient compte de la localisation du siège social et non de l’endroit où le travail est effectivement presté.

La durée moyenne des procédures d’information et de consultation était de 91 jours. Dans plusieurs cas, le nombre de licenciements a été ramené à la baisse au cours de la procédure. Ainsi, de janvier à juin, le nombre de licenciements a diminué de 3 011 à 2 884 au cours des procédures arrivées à terme.

LES PLUS RECENTS