• Deux forages permettront de dédoubler le ruisseau de l’Elwasmes entre Quaregnon et Colfontaine. Les travaux viennent de commencer.
QUAREGNON

Un tunnel de 850 mètres de long pour éviter les inondations

Les inondations causées par l’Elwasmes, bientôt un mauvais souvenir à Colfontaine et Quaregnon? Les travaux de creusement d’un tunnel de dédoublement du cours d’eau viennent de commencer.

Durant un siècle au Borinage, on creusait des galeries pour exploiter le charbon des mines. Aujourd’hui, on creuse en sous-sol pour lutter contre les inondations. C’est en tout cas la finalité d’un chantier qui a démarré à Quaregnon, derrière la rue Achille Delattre.

Ce matin, une imposante machine baptisée Marie-Rose a été envoyée à 16 mètres de profondeur avec une mission: forer un tunnel courbe de 850 mètres de long qui rejoindra le centre de Colfontaine.

Préalablement à cette phase, une fosse de départ de 11,6 mètres de diamètre a déjà été creusée, où s’activent les hommes chargés de manœuvrer le tunnelier, derrière lequel seront poussés des coffres en béton préfabriqués. Le tunnel sera creusé en deux phases: une première de 600 mètres de long et une seconde de 250 mètres, chaque tronçon démarrant de la fosse.

L’objectif de ces impressionnants travaux: dédoubler l’Elwasmes. Ce ruisseau qui a donné son nom au village de Wasmes prend sa source dans le Bois de Colfontaine et coule vers la Haine à travers le Borinage. En 2008, l’Elwasmes était sorti de son lit et avait inondé des zones habitées.

Plus d’un an de travaux

C’est donc pour maîtriser au mieux les risques d’inondations sur le territoire de la commune de Colfontaine, notamment le quartier de la Platinerie, et certaines zones de Quaregnon que l’intercommunale IDEA a mis en œuvre ce chantier de démergement du ruisseau de l’Eswames. Concrètement, le pertuis existant sera dédoublé grâce à ce tunnel qui longera le tracé existant, et qui aura un diamètre de 2,2 m.

Le coût des travaux, financés intégralement par la Société Publique de Gestion de l’Eau, s’élève à 5,1 millions d’euros. À raison d’un forage organisé 24h/24 et 5 jours/7 durant lequel la vitesse de creusement peut atteindre 10 cm/minute, la fin du chantier est prévue pour l’été 2019.

Le chantier a été confié à la société Smet, basée à Dessel dans la province d’Anvers, spécialisée dans le forage de tunnels. On lui doit notamment le tunnel Diabolo, reliant l’aéroport de Zaventem au nord du pays.

En lutte contre les inondations depuis 60 ans

Le secteur de l’eau est historique pour l’intercommunale IDEA qui œuvre depuis 60 ans au démergement du Cœur du Hainaut, soit la lutte contre les inondations consécutives aux affaissements des galeries de mines.

La pérennisation de cette activité est «fondamentale pour préserver le territoire et ne pas mettre en péril les autres actions entreprises», estime IDEA. Cette activité d’assainissement fait l’objet de programmes de travaux quinquennaux et de plans prévisionnels financés par la SPGE.

Les trois intercommunales chargées du démergement en Wallonie (IDEA, AIDE et IGRETEC) ont rédigé un «Livre Blanc du démergement wallon» qui définit les moyens techniques et budgétaires nécessaires pour les 20 années à venir.

S’étalant sur la période 2017-2021 et 2022-2026, le Livre Blanc a notamment pour objectif de réaliser un cadastre et un diagnostic précis des infrastructures de démergement, de compléter, de réhabiliter et moderniser ces infrastructures en fonction des opportunités afin de mieux protéger les populations contre les risques d’inondation et de rendre possible le développement territorial.

Les volumes d’eau pompés par les 25 stations de pompage de démergement gérées par l’IDEA ont été de 33,2 millions de m3 ³ au cours de l’année écoulée, dont 5 millions de m3 d’eaux fatales de démergement ont pu être valorisés en distribution d’eau.

LES PLUS LUS
LES PLUS RECENTS