Ils tabassent un sans-abri: leur victime meurt, ils bénéficient d’un sursis
violence poing bagareCrédits: Simon Ebel
BRUXELLES

Ils tabassent un sans-abri: leur victime meurt, ils bénéficient d’un sursis

Les faits s’étaient passés sur le boulevard Anspach dans le centre de Bruxelles et avaient été filmés par plusieurs caméras de vidéo-surveillance.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mercredi après-midi, trois jeunes hommes à des peines de 40 à 48 mois de prison avec sursis pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort d’un sans-abri en décembre 2014. Un avis de recherche avait été lancé par la police sur base des images de vidéo-surveillance à travers les médias.

Le ministère public et la partie civile avaient soutenu que les faits devaient être qualifiés de meurtre et avaient dès lors demandé le renvoi du dossier devant la cour d’assises de Bruxelles.

Mais le tribunal n’a pas suivi cette thèse et a estimé que les faits consistaient en des coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il a condamné les prévenus Gaëtano R. et Yassine B. à des peines de 4 ans de prison avec sursis et le prévenu Gil V.E. à une peine de 40 mois de prison avec sursis.

Le 6 décembre 2014 vers 05h00, trois garçons s’en étaient violemment pris, sans raison, à un sans-abri devant le Casino Star, boulevard Anspach à Bruxelles. La victime, un homme d’origine congolaise âgé de 32 ans, était décédée quelques jours plus tard, le 10 décembre, des suites de graves lésions au cerveau.

Le lendemain du décès, la police avait décidé de diffuser via les médias les photos des suspects, captées sur les images de différentes caméras à proximité du lieu des faits. Ces images avaient dévoilé une scène de coups particulièrement violents.

LES PLUS RECENTS