Cinq ans après, le parquet enquête sur la mort suspecte d’un Belge en Équateur
À la demande de la justice belge, le corps de Geert Eliano a récemment été exhumé afin de mener une nouvelle autopsie.Crédits: ÉdA (ILLUSTRATION)
BELGIQUE

Cinq ans après, le parquet enquête sur la mort suspecte d’un Belge en Équateur

Le parquet fédéral mène une enquête sur le décès d’un Belge en Équateur, a-t-il indiqué mercredi, confirmant une information de Het Laatste Nieuws.

Âgé de 44 ans, Geert Eliano y est décédé en février 2013. Sa mort a d’abord été considérée comme naturelle mais une récente autopsie a révélé une possible strangulation.

Geert Eliano s’est marié en 2002 avec une Équatorienne et a déménagé dans le pays d’Amérique latine en 2010, où il a ouvert une ferme dans la région de Quinindé. En février 2013, son épouse a communiqué à sa famille belge que l’homme était subitement décédé, sans toutefois donner des précisions sur la cause exacte du décès.

La famille Eliano a donc partagé ses doutes à la police judiciaire fédérale à Asse et une enquête a été ouverte en Belgique. Il est apparu que l’épouse équatorienne avait trompé Geert Eliano et souhaitait le quitter. Elle réclamait également la plupart des terres et des effets personnels du couple, ce que le Belge aurait refusé.

À la demande de la justice belge, le corps de Geert Eliano a récemment été exhumé afin de mener une nouvelle autopsie. D’après les résultats, son os hyoïde est fracturé, ce qui indique un étranglement. La justice équatorienne a donc ouvert une enquête officielle pour meurtre la semaine dernière.

L’épouse du Belge est soupçonnée mais n’a pas été arrêtée.

Selon le parquet fédéral, les autorités équatoriennes disposent de 90 jours pour mener leur enquête et décider d’entamer des poursuites.

LES PLUS RECENTS