Piscine communale de Jemeppe-sur-Sambre: Daussogne seul coupable d'homicide involontaire
JEMEPPE-SUR-SAMBRE

Piscine communale de Jemeppe-sur-Sambre: Daussogne seul coupable d'homicide involontaire

Le bourgmestre de Jemeppe-sur-Sambre, Joseph Daussogne a été reconnu coupable d’homicide involontaire par défaut de prévoyance et de précaution par le tribunal correctionnel de Namur ce mercredi matin.

Le tribunal estime qu’il est responsable par négligence du décès de l’ouvrier d’entretien de la piscine communale de Moustier, Francis Leenaers, des suites d’une légionellose, maladie contractée sur son lieu de travail en juin 2010. Joseph Daussogne, dit le jugement, n’a pas pris les mesures qui s’imposaient pour gérer le problème de présence dans les canalisations de la piscine de la bactérie qui a provoqué la maladie mortelle de l’ouvrier. Le problème était pourtant connu du bourgmestre depuis plusieurs années et sa fonction lui imposait d’assurer la sécurité de ce lieu public.

Le tribunal octroie à Joseph Daussogne le bénéfice de la suspension simple du prononcé en raison du dépassement du délai raisonnable et de l’âge (83 ans) du prévenu. Le tribunal ne prononce pas de peine mais octroie plusieurs milliers d’euros à titre provisionnel aux parties civiles, la veuve et les enfants de la victime

L’échevin des sports de l’époque, Georges Malburny, est quant à lui acquitté, considérant que sa responsabilité personnelle n’est pas engagée.

Yvan Daussogne, conseiller en prévention de la commune et fils du bourgmestre, est acquitté également.

+ Découvrez les détails de l’affaire et tous les commentaires dans les éditions namuroises de L’Avenir de ce jeudi 14 juin, sur tablette, smartphone ou PC

PHOTOS ET VIDEOS
LES PLUS RECENTS