Pour les matches des Diables, l’Institut Vias appelle à la prudence
Les matches disputés par les Diables Rouges, sont autant d’occasions de faire la fête mais ce n’est pas une raison pour oublier les règles élémentaires de sécurité sur les routes.Crédits: ÉdA
BELGIQUE

Pour les matches des Diables, l’Institut Vias appelle à la prudence

Vias a dévoilé mercredi une nouvelle étude sur les comportements des Belges lors des matches disputés par les Diables Rouges. Plus d’un Belge sur quatre a l’intention de regarder au moins une de leurs rencontres à l’extérieur. L’institut en appelle à la responsabilité de chacun.

On vous l’a déjà dit et répété, boire de l’alcool et prendre le volant ne font jamais bon ménage. À un mois du lancement de la Coupe du Monde, l’Institut Vias en profite pour appeler à la prudence en publiant deux nouvelles études sur les comportements des Belges. Car les occasions de faire la fête devant les matches de nos Diables Rouges ne manqueront pas…

27% des Belges, soit un sur quatre, regarderont, au moins un match de l’équipe nationale à l’extérieur de la maison, parmi lesquels 61% prendront la voiture pour faire le déplacement. Une proportion bien plus importante en Wallonie puisque 80% d’entre eux privilégieront ce mode de transport contre 47% à Bruxelles et 51% en Flandre. Or, lors du dernier Euro de foot en 2016, le nombre d’accidents de la route après les matches des Diables a augmenté de 80% par rapport à un jour ordinaire.

En termes de consommation d’alcool, 13% des Belges ont déclaré qu’ils boiront au moins quatre verres lors des matches des Diables Rouges. Tandis que 87% des Belges ne boiront pas d’alcool du tout ou se limiteront à trois verres maximum. 4% d’entre eux prévoient même de consommer plus de huit verres. Et en cas de victoire de notre équipe nationale, 14% des Wallons entendent boire plus d’alcool que lors d’une défaite, contre 6% des Flamands.

Si, Vias le rappelle, l’usage du klaxon n’est autorisé que pour éviter un accident, 9% des francophones prévoient d’ores et déjà de prendre la voiture pour aller fêter la victoire dans les rues… en klaxonnant. La moyenne chute à 1% du côté flamand.

Enfin, seul un Belge sur quatre désigne toujours un Bob pour aller voir les matches des Diables Rouges. Il est toutefois important de noter que ce nombre augmente auprès des jeunes de moins de 34 ans. A contrario, 8% des Belges ne choisissent jamais de Bob avant de partir.

Plus d’accidents les jours de matches

Malgré de multiples campagnes et mises en garde régulières, bon nombre de supporters-conducteurs semblent oublier la prudence requise en toutes circonstances sur les routes. Une nouvelle analyse de l’institut Vias révèle que le nombre d’accidents avec tués ou blessés augmente lorsque l’équipe nationale joue.

Plus d’accidents donc sur nos routes les jours de matches et en particulier durant l’heure qui précède la rencontre et les heures qui la suivent. Un nombre qui chute fortement pendant la durée du match. Aussi, en comparant les 5 jours de match de l’équipe nationale belge lors de l’Euro 2016 et les mêmes jours entre 2012 et 2015, on remarque que le nombre d’accidents augmente de 25% avant les matches, baisse de 30% pendant les matches et augmente à nouveau de 80% dans l’heure qui suit les matches pour décroître ensuite au fil des heures. Mais la hausse se fait sentir jusqu’à 6h après les matches!

Des accidents qui peuvent s’expliquer en partie par le trafic généré beaucoup plus important qu’à l’ordinaire. Toutefois, Vias épingle aussi le comportement des supporters, plus insouciants et moins respectueux de certaines règles, certainement après une victoire. Ainsi que l’alcool, responsable de plus de 13% des accidents corporels survenus les jours de match. Sans surprise, c’est surtout pendant les 4 heures qui suivent la fin des matches que l’on observe un nombre anormalement élevé d’accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool.

Dès juin, la nouvelle campagne Bob sera lancée. En espérant que les supporters y soient sensibilisés avant le lancement de la Coupe du Monde. «Dans un mois débutera la Coupe du monde à laquelle l’équipe nationale belge participera. L’institut Vias en appelle donc au sens des responsabilités de chacun. Pour que ce tournoi reste une fête, tous les conducteurs devront se comporter de manière responsable et désigner un Bob ou privilégier des alternatives à la conduite» exhorte Karin Genoe, administrateur délégué de l’institut Vias.

LES PLUS RECENTS