Dix enfants maltraités: une nouvelle «maison de l’horreur» en Californie
Jonathan Allen, 29 ans, et Ina Rogers, 30 ans, sont accusés par la justice d’avoir commis des abus physiques et de torture.Crédits: Capture d’écran
MONDE

Dix enfants maltraités: une nouvelle «maison de l’horreur» en Californie

Une nouvelle «maison de l’horreur» a été découverte aux États-Unis. Dans une habitation de San Francisco (Californie), dix enfants âgés entre 4 mois et 12 ans vivaient dans des conditions déplorables.

Quelques mois après la découverte d’une maison de l’horreur où vivaient treize frères et sœurs, un nouveau drame se déroulait aux États-Unis, toujours en Californie. Dix enfants âgés de 4 mois à 12 ans vivaient au milieu de détritus et d’excréments. Leurs parents auraient commis des abus physiques et les enfants auraient été torturés.

Le Guardian rapporte que Jonathan Allen, 29 ans, et Ina Rogers, 31 ans, sont accusés par la justice d’avoir commis des abus physiques et de torture à l’encontre de leurs dix enfants de bas âge.

La macabre découverte de la police date de la fin du mois du mars. Inquiète de la disparition de son fils aîné, Ina Rogers appelle les autorités pour qu’ils retrouvent son enfant. La police le retrouve et le ramène sain et sauf chez lui, dans une maison près de San Francisco.

«

Des poubelles empilées, de la nourriture périmée au sol, des excréments humains et d’animaux

»

Les policiers constatent alors que l’habitation est remplie de détritus et d’excréments alors que dix enfants vivent sous ce toit. Dans sa description, le lieutenant de police, Greg Hurlbut parle d’un «environnement dangereux et sale, où se trouvaient des poubelles empilées, de la nourriture périmée au sol, des excréments humains et d’animaux, des débris partout».

Dix enfants maltraités: une nouvelle «maison de l’horreur» en Californie
Photo: Capture d’écran

La mère dément ces allégations

Les policiers ont alors entamé une enquête de plusieurs semaines. Après investigation, les enquêteurs ont pu affirmer que les dix enfants subissaient une situation de torture physique et psychologique depuis de longues années. Certains souffraient de brûlures, d’hématomes, de blessures par balle de fusil d’enfant, etc.

Face à cette découverte, les autorités ont décidé d’agir. Jonathan Allen, le père a été arrêté le 11 mai alors que Ina Rogers, la mère, a été libérée sous caution après son arrestation en mars dernier.

Celle-ci nie les faits et les accusations à l’encontre de son mari. «Je suis une mère incroyable et mon mari est une personne incroyable. Il a beaucoup de tatouages et les gens le jugent parce qu’il ressemble à un individu effrayant», a affirmé Ina Rogers. «Mes enfants se font des bleus et des écorchures parce que ce sont des enfants», a-t-elle ajouté.

Les enfants ont été confiés aux services sociaux.

LES PLUS RECENTS