TÉLÉ

Pablo Andrès dans la série «Champion»: «Un rôle à l’opposé de ce que je fais habituellement»

Surtout connu pour ses talents d’humoriste, Pablo Andrès se lance dans la comédie grâce à la série «Champion» diffusée ce soir sur La Une et dans laquelle il interprète un rôle à mille lieues de celui de l’agent Verhaegen.

+ INTERVIEW | Mourade Zeguendi de "Champion": «La notoriété? Un cadeau empoisonné»

Lancée en grande pompe ce mardi soir après plusieurs semaines de teasing, la nouvelle série de la RTBF, «Champion», va notamment permettre aux téléspectateurs belges de découvrir une nouvelle facette de Pablo Andrès.

En effet, après la musique, la radio et la scène, l’humoriste bien connu de Radio Contact intègre le casting d’une série. Son rôle? Celui de Cocu, «un mec qui est tiraillé entre son rêve de jouer pour une grande équipe italienne, à Milan, et son petit ami qui l’oblige à faire son coming-out s’il ne veut pas le perdre».

«Le personnage que j’interprète doit faire face à un vrai dilemme, et c’est ça qui m’a plu chez lui, explique Pablo Andrès. Les téléspectateurs s’en rendront vite compte, mais ce rôle est à l’opposé de tout ce que je fais puisque je suis plus introverti, moins blagueur à l’écran. Je sors complètement de ma zone de confort et ça risque d’en surprendre quelques-uns.»

Comédien dans l’âme, Pablo Andrès ne retire que du positif de cette nouvelle expérience télévisuelle: «Ce que j’aime bien ici, c’est que mon rôle dans «Champion» n’a absolument rien à voir avec tout ce que j’ai fait jusqu’à présent. Dans tous les cas, peu importe le succès que pourrait rencontrer la série, elle m’a permis de mieux me connaître et de découvrir un nouvel univers.» De quoi attiser son désir de cinéma? «Le 7e art, c’est le rêve ultime pour moi. Pour être franc, j’ai déjà eu quelques contacts dans ce milieu-là mais je pense qu’il faut aussi respecter les étapes et ne pas se brûler les ailes trop vite. Si je devais comparer avec le monde du football, je dirais que je rêve de la Premier League mais que je dois encore faire mes preuves en D1 belge. Et puis, perso, je préfère mille fois jouer tous les matches en Pro League que d’être sur le banc en Angleterre.»

LES PLUS RECENTS