Tournai

VIDEO: La Technicité prend corps sur les ruines du bassin Madame à Tournai

Imaginée dès 2008, la revitalisation de l’ancienne TEI qui allait entraîner celle du site de la défunte piscine Madame, commence à prendre forme à Saint-Piat, à Tournai. Ce projet chapeauté par Ideta en partenariat avec la Ville et une entreprise privée - Technicité - se veut d'autant plus original qu'il a également été (re)façonné au fil de démarches citoyennes et participatives.

Initié il y a dix ans, suite à une réflexion citoyenne lancée par le collectif DAL – Droit au logement – au sujet de l’avenir du site de l’ancienne TEI, le projet de revitalisation de l’îlot Madame laisse apparaître concrètement son nouveau visage.

À ceux et celles qui estiment qu’il aura fallu (trop) longtemps avant d’en arriver là, les promoteurs de cette initiative expliquent qu’il a d’abord été nécessaire de sceller une collaboration entre partenaires publics et privé, soit la Ville, Ideta et l’entreprise Kumpen, et ensuite, passer par d’incontournables étapes allant de l’établissement d’un PRU – Périmètre de remembrement urbain adopté en mai 2013 – à la démolition des bâtiments existants (de la TEI et de la piscine) pour (enfin) déboucher sur le lancement des travaux en septembre 2017 (voir le calendrier complet ci-dessous).

Aujourd’hui, les travailleurs sont à pied d’œuvre et les plans élaborés par l’association momentanée des bureaux d’architecture Atelier2F et l’atelier de l’Arbre d’Or sortent de terre. C’est le projet Ideta-Technicité qui est aujourd’hui le plus abouti. Avec, notamment, ce bâtiment de 350 m2 dominant le quai des Poissonsceaux et qui abritera – pour fin 2018 le Wap’hub, le hub créatif de Wallonie picarde. Cet immeuble est surplombé par une terrasse couverte d’où s’offre une vue imprenable sur Saint-Piat et le Quartier cathédral.

Suivent le Fablab sur 250 m2 où les créateurs trouveront le matériel nécessaire au lancement de leurs produits et le centre d’entreprise sur 1 350 m2 abritant notamment 15 bureaux à destination des sociétés émergentes ainsi que 3 salles de réunion, sans oublier le patio central et un espace détente. Viennent ensuite 4 halls relais de 255 m2 chacun. Ici, la structure est identique pour tous, avec un des bureaux à l’étage et un vaste espace au rez-de-chaussée pouvant servir d’atelier ou de hall de stockage.

La volonté étant d’y accueillir des activités compatibles avec le milieu urbain dans lesquelles elles s’intègrent : une société de communication, par exemple, un studio photo, une entreprise informatique… Bref, des entreprises qui ne demandent pas d’espaces trop importants et qui ne suscitent pas de nuisances pour le voisinage

++ Davantage de détails sur cet important chantier dans notre édition de l'Avenir/Le Courrier de l'Escaut de ce samedi 5 mai 2018 ++

LES PLUS RECENTS