Saint-Ghislain

Saint-Ghislain: 6,7 millions pour faire du zoning chimique un «éco-zoning»

Les investissements doivent notamment permettre de rationaliser les ressources et d'améliorer les voies de communication.

Ce jeudi 8 mars, le gouvernement wallon a approuvé l'octroi de 6.780.375 € au portefeuille labellisé « Eco-zoning d’excellence », dans le cadre de la Programmation des Fonds européens FEDER, s'étalant de 2014 à 2020. 

Labellisé par le Cœur du Hainaut, le projet d’éco-zoning d’excellence est situé à Saint-Ghislain. Il est basé sur un partenariat établi depuis 7 ans entre 8 entreprises actives au sein de la zone d’activité chimique de Tertre-Hautrage-Villerot, les autorités communales et l'intercommunale de développement économique IDEA. Les entreprises concernées par ce partenariat sont Yara, Erachem, Advachem, Wos, Shanks, Euloco, Hainaut Tanking et Polyol.

Selon le cabinet du ministre Carlo Di Antonio, la somme débloquée permettra la concrétisation de plusieurs projets concernant cette zone d'activité, parmi lesquels l'assainissement des sites contaminés par la pollution historique, l'aménagement et l'acquisition de terrains, des aménagements routiers à la Porte Ouest de l’éco-zoning, la conception et la construction d’une unité de gestion et de distribution de vapeur et d’eau chaude, ou encore la réalisation d'aménagements favorables à la montée en puissance d'un opérateur ferroviaire de proximité.

Favoriser la multimodalité

En effet, depuis 2015, l'opérateur "Planisfer" a permis à certaines entreprises de basculer leur fret de la route au rail. Afin de poursuivre dans cette dynamique, une voie de manoeuvre est en cours de réalisation entre Ghlin et Baudour-Sud, afin de répondre aux demandes logistiques des entreprises.

Cette voie de manoeuvre participera à la résurrection de la ligne 242, une ligne à usage industriel qui avait disparu il y a une trentaine d'années et qui relie la darse sud de Ghlin, le long du canal Nimy-Blaton, à Tertre, d'où elle est connectée à Saint-Ghislain. Les travaux prochainement menés doivent aussi permettre de connecter l'éco-zoning à Garocentre Sud, une des extensions de Garocentre Nord, la plate-forme logistique multimodale de La Louvière, et qui longe le canal du Centre à grand gabarit.

Le transport fluvial qui n'est pas oublié dans le plan d'investissement puisque des aménagements sont prévu au Quai Ghlin-Baudour Sud, sur le canal Nimy-Blaton: "il s'agira notamment de creuser un arrière-quai de 70 mètres de profondeur", précise-t-on du côté d'IDEA. 

Rationaliser les ressources

"Ce portefeuille s’inscrit pleinement dans l’économie circulaire et l’émergence d’une nouvelle génération de parcs d’activités économiques davantage orientés vers le développement durable et la connectivité numérique", a indiqué le ministre wallon de l'aménagement du territoire Carlo Di Antonio.

L'objectif de ce projet d'éco-zoning est de parvenir à une gestion et une utilisation optimales de la matière, une rationalisation des ressources en énergie et en eau, une amélioration du transport de marchandises, une amélioration de la sécurité routière aux entrées-sorties du site, ainsi qu'un embellissement des abords.

Parallèlement à ces investissements, la rue de la Carbo qui permet d'accéder au zoning sera prochainement rénovée. A noter que beaucoup d'actions sont déjà en cours pour mener le zoning de Tertre-Hautrage-Villerot vers cette gestion plus écoresponsable: une entreprise comme Yara utilise le transport ferroviaire, et un projet de centrale d'épuration des eaux industrielles est à l'étude. 

LES PLUS RECENTS