Le bourgmestre de Forest dépêche des berlingots d’eau pour aider «La Voix des Sans-Papiers»
C’est cet internat non loin de Forest National que La Voix des Sans-Papiers occupe. Crédits: Google Street View
FOREST

Le bourgmestre de Forest dépêche des berlingots d’eau pour aider «La Voix des Sans-Papiers»

Des berlingots d’eau ont été déposés à la nouvelle «base» de La Voix des Sans-Papiers dans l’internat de Forest qu’ils occupent depuis ce week-end. C’est le Bourgmestre de Forest lui-même qui est à l’initiative.

La centaine de membres du collectif «La voix des sans-papiers» qui occupent depuis samedi l’aile vide d’un internat de Forest est privée d’eau courante depuis mardi. Une fuite est en cause, a expliqué mercredi un occupant. Le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels a pallié l’urgence en fournissant lui-même de l’eau. La ministre de l’Education Marie-Martine Schyns lui a assuré que la fuite serait réparée.

Marc-Jean Ghyssels a fait apporter des berlingots d’eau via la protection civile et est entré en contact avec Vivaqua pour évaluer la possibilité d’installer un col-de-cygne sur une canalisation. «Il est important d’agir car une centaine de personnes sont dans une situation de grande précarité. Il y a des enfants parmi elles. Il faut leur fournir des conditions de vie décentes», estime le socialiste. La ministre Marie-Martine Schyns lui a assuré qu’une entreprise serait sollicitée en urgence pour réparer la fuite.

Une convention précaire est en cours de discussion, indique par ailleurs le cabinet de la ministre. Selon une première expertise effectuée lundi, le bâtiment ne comporte pas de danger immédiat pour ses occupants.

La voix des sans-papiers occupait depuis fin 2017 un ancien hôtel de la rue d’Arenberg à Bruxelles dans lequel des travaux doivent être effectués. La convention d’occupation signée avec le propriétaire des lieux devait prendre fin le 28 février dernier. Malgré des réunions et prises de contacts avec diverses instances politiques, aucune solution de relogement n’avait pu être trouvée. C’est dans ce contexte que le collectif a décidé de s’installer samedi dernier dans l’aile inoccupée d’un internat de Forest.

LES PLUS RECENTS