• À de rares exceptions près, les coureurs sont passés dans le bureau de Benoît Lutgen en coup de vent.
Running

PHOTOS : La Nuts Night Run en images

La Nuts Night Run a mené les coureurs dans des lieux exceptionnellement ouverts. Trillet et Thill ont mené la visite la plus éclair de Bastogne.

Pour la neuvième année consécutive, l’ASBL JCI Bastogne a organisé samedi soir la Nuts Night Run. L’occasion de découvrir les rues bastognardes de nuit, mais aussi, depuis l’année passée, les lieux emblématiques de la ville. Une douzaine d’endroits ont pour la circonstance accepté d’ouvrir leurs portes aux coureurs.

Au nombre de 464, ils sont allés de découvertes en découvertes, et de surprises en surprises, un constat qui est également valable pour les Bastognards du plus pur cru, tout au long de leur parcours de 5 km ou 12 km.

Confortablement installé dans le fauteuil de son bureau situé, le bourgmestre Benoît Lutgen en personne a ainsi applaudi tous les participants, lors de leur passage au deuxième étage de l’hôtel de ville. Inutile de dire que ses visiteurs, emportés par leur élan ont à peine pris le temps de saluer le mayeur, et d’écouter les saxophonistes du rez-de-chaussée.

À commencer par Denis Trillet, qui s’est montré le plus rapide du 12 km en 44'. L’Houffalois s’est imposé avec plus d’une minute d’avance sur son pote Hugo Ralet, avec lequel il est pour la première fois monté sur un podium, Julien Collard complétant celui-ci.

La revanche de Trillet

Une petite revanche en quelque sorte aussi pour Trillet, une semaine après s’être trompé de chemin à l’Aymon Trail alors qu’il était en tête. Un fait de course dont avait profité Ralet pour le dépasser, et finalement finir second. «Ma première victoire de l’année a juste été postposée, sourit Denis Trillet. Le concept de la course est vraiment sympa, et durcit aussi celle-ci avec de nombreuses relances, et les organisateurs ont très bien géré le principe. En plus, Monsieur Lutgen connaît mon papa, et j’ai eu droit a un «allez Monsieur Trillet».

Chez les dames, c’est Anne-Catherine Thill qui a fait la visite la plus éclair de Bastogne, en 43', devant Lætitia Monfort. «Le parcours était vraiment très chouette, l’idée des passages dans les bâtiments est toujours appréciée, les diverses animations étaient top aussi et les signaleurs ont bien fait leur travail», insiste la dauphine de Thill. Vinciane Mulpas complète le podium.

Alors que sur 5 km, on retiendra les victoires de Dorian Genon, en 21', devant Marc-Antoine Lenfant et Maxence Piron, et d’Eloïse Piron, devant Séverine Barthelemy et Coraline Girs.

LES PLUS RECENTS