• Un Clio qui, soulignons-le, affiche aussi les couleurs de votre journal.
SPORTS MOTEURS

Jupsin-Mawet prêts à faire le buzz sur une Renault Clio très spéciale

Emballé par une Renault Clio «qui a une gueule d’enfer (sic)», Florian Jupsin en dit plus sur le bolide qui prendra part au Spa Rally.

Des Renault Clio quatre roues motrices, il en existe en rallycross ou dans les courses sur glace. Sans doute des prototypes ont-ils aussi été réalisés par les ingénieurs de l’usine, dans le cadre de projets secrets qui n’ont pas eu de suites officielles. Pourtant, des Clio à transmission intégrale sont bel et bien alignées en rallye… et l’une d’entre elles prendra le départ du Herock Spa Rally 2018.

L’initiative en revient à Florian Jupsin qui, après avoir aligné à plusieurs reprises une Clio R3T, voulait grimper d’un échelon: «Tombé presque par hasard sur des images d’une Renault fabriquée par le team espagnol RMC Motorsport, j’ai été directement emballé par son look extraordinaire: pour le dire autrement, elle a une’’gueule’’ d’enfer! J’ai donc poussé mes recherches plus loin… et j’ai été de plus en plus séduit par cet engin.»

Répondant à la réglementation N5 en vigueur en Espagne, cette Renault Clio reprend les principes de base de la classe R4 récemment lancée au niveau international: «La formule est nettement moins onéreuse», précise Florian Jupsin. «Les N5 sont construites sur un soubassement identique et utilisent également des composants mécaniques communs: moteur 1.6l turbo développant environ 290 cv placé en position longitudinale, transmission intégrale, boîte 6 à commande séquentielle, 1230 kg, etc. Elles se distinguent uniquement par le haut du châssis et là, divers modèles sont proposés: Renault Clio, Ford Fiesta, Citroën DS3 et C3, Peugeot 208 et 308, VW Polo. Cette approche permet de construire des voitures spectaculaires, performantes et amusantes à conduire pour un prix largement inférieur à celui du kit R4 conçu par Oreca. Actuellement, il en existe une vingtaine d’exemplaires et la formule est appelée à connaître un bel essor.»

Ce n’est pas tout d’avoir le coup de cœur pour une auto, même inédite en Belgique, il faut encore recevoir le feu vert pour l’aligner: «Je tiens à remercier les responsables du RACB qui ont fait preuve d’un bel esprit d’ouverture en acceptant que je dispute le Herock Spa Rally dans le même contexte sportif que Thierry Neuville aux Legend Boucles» se réjouit Florian qui sera comme de coutume épaulé par son pote Andy Mawet. «Ma voiture n’étant pas homologuée en Belgique, je serai chronométré et je figurerai aux classements intermédiaires… mais je ne serai pas repris dans la hiérarchie finale. Cette solution est idéale pour situer mes performances et montrer le potentiel de cette Renault Clio. Qui sait, l’opération pourrait donner des idées à d’autres concurrents…»

Ayant essayé brièvement sa future arme, le Theutois est remonté comme un coucou: «Bien que le test se soit déroulé sur un circuit peu représentatif, j’ai déjà pris un pied pas possible au volant. Outre un look agressif et la sonorité sympa de son moteur, la Clio N5 se distingue par un comportement favorisant le spectacle. Avec elle, je dispose d’une monture parfaite pour faire briller les couleurs de mes partenaires aux premiers rangs desquels on retrouve le Groupe Emocar, L’Avenir et Michelin, mais aussi Classic 21, Romain Gason, Enianet, Herock et Benoit Bovy. Croyez-moi, je décompte les jours avant le shakedown puis surtout les premières spéciales!»

LES PLUS RECENTS