JO D’HIVER

Au lendemain de son «pire cauchemar», la Française Papadakis frôle l’or à Pyeongchang

Ils ont fait le tour du monde avec leur mésaventure lundi. Malgré cela, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont parvenus à garder leur concentration et finalement décrocher la médaille d’argent aux JO d’hiver.

Ils ont été battus pour la médaille d’or de danse sur glace ce mardi par les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir. Mais les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron se disent «très fiers» de leur médaille d’argent et, au lendemain de leur mésaventure vestimentaire, estiment que de telles «expériences rendent plus forts».

«On est des compétiteurs, donc évidemment on va toujours chercher la première place. Mais je pense qu’on peut être très fiers de nous aujourd’hui et très fiers de cette médaille d’argent. On va ramener avec nous plein de bons souvenirs et ce sont des expériences comme ça qui rendent plus forts», a déclaré Guillaume Cizeron.

Les Français ont été battus pour 79 centièmes par le couple canadien, malgré un programme de très haute tenue, preuve d’une forte capacité de réaction après l’incident vestimentaire de la veille.

Lors de la danse courte, la robe strassée de Gabriella Papadakis s’était malencontreusement décousue dès les premières notes de leur programme aux rythmes latinos imposés, laissant apparaître un sein.

Interrogée pour savoir si elle avait évacué cet incident, la patineuse a répondu: «Oui. Il fallait bien... Sinon, on n’aurait pas pu patiner comme on l’a fait aujourd’hui».

LES PLUS RECENTS