TOURNAI

VIDEO: Des cachots à l'abri d'une cave médiévale huit mètres sous la Grand-Place de Tournai

Descente à huit mètres sous le niveau du sol de la Grand-Place de Tournai à la découverte des cachots de l’ancien bailliage du Tournaisis. La Ville de Tournai se lance dans l'inventaire des caves médiévales et anciennes qui truffent le sous-sol de la cité.

Avec pour guides Catherine Vanden Broecke, coordinatrice des Journées du Patrimoine à l’Office du Tourisme, et Florian Mariage, conseiller en patrimoine à la ville de Tournai, nous sommes descendus dans les entrailles de la Grand-Place, et plus précisément dans les caves du restaurant le Carillon.

Des trois niveaux de caves que l’on trouvait jadis à cet endroit, il n’en reste aujourd’hui que deux et c’est dans le second que l’on peut faire les observations les plus intéressantes.

Car si tout laisse à penser que cette dernière date vraisemblablement de l’époque médiévale, elle a servi à y implanter les cachots du bailliage de Tournai et du Tournaisis, vers le XVIe siècle. Deux de ces réalisations sont restées dans un remarquable état de préservation. On y voit même encore, scellés dans les murs, les crochets qui devaient jadis supporter les chaînes auxquelles étaient attachés les prisonniers. 

Tournai, cité deux fois millénaire, est riche de centaines – de milliers ? – de caves anciennes, parmi lesquelles de remarquables constructions en pierre, à colonnes, remontant au XIIe siècle. Certaines sont bien connues, comme celles sous l’Hôtel de ville, vestiges de l’ancienne abbaye bénédictine de Saint-Martin, ou sous l’Office de Tourisme. Mais d’autres caves, plus nombreuses et inédites, se cachent sous des maisons privées, en ville comme dans les villages. Ce patrimoine souterrain sera la thématique principale des Journées du patrimoine 2018 à Tournai.

Un inventaire de vos caves oubliées

La Ville de Tournai, en collaboration avec les asbl Pasquier Grenier et les Amis de la cathédrale, lance un programme d’inventaire de ces constructions, afin de pouvoir identifier et relever ce patrimoine largement méconnu. Lille, Douai et Gand disposent déjà de tels inventaires et de publications sur le sujet.

Afin de pouvoir récolter les données, une enquête en ligne est disponible via www.tournai.be/caves-medievales. En quelques minutes seulement, propriétaires et locataires d’immeubles peuvent décrire brièvement leurs caves. Dans un second temps et avec l’accord des occupants, un relevé plus précis de ces structures sera réalisé.

Personne de contact : florian.mariage@tournai.be - 069 332 231

++ D'autres infos dans notre édition de l'Avenir/Le Courrier de l'Escaut de ce mardi 20 fébrier 2018 ++

LES PLUS RECENTS