Procès Pierson : le témoignage effrayant d'une joggeuse agressée par Pierson
ARLON

Procès Pierson : le témoignage effrayant d'une joggeuse agressée par Pierson

La cour d’assises qui juge Jérémy Pierson a entamé sa seconde semaine ce lundi matin avec le témoignage très important d’une jeune fille, Fanni-Maria Harma, agressée le 12 juin 2014 vers 21h30 au parc Laval à Luxembourg. Alors âgée de 18 ans, la jeune femme a expliqué la violence et l’acharnement avec lesquels Pierson a tenté pendant environ dix minutes de maitriser sa victime qui effectuait un jogging dans le parc Laval.

«Il m’a accostée alors que je le dépassais. Il a commencé à me suivre et après quelques pas il m’a attaquée de façon agressive. Il a essayé de mettre un chiffon sur ma bouche. J’ai pu retenir sa main éloignée et je ne respirais pas. Mon pire cauchemar est devenu réalité », explique la jeune victime encore sous le choc. Elle est poussée dans un buisson, se débat, résiste mais Pierson la tient d’une main et de l’autre donne une vingtaine de décharges de taser en forme de coup de poing américain sur la poitrine de la victime. « J’ai compris que je devais trouver un autre moyen pour lui échapper. Je lui ai mordu à la main. Il m’a lâchée et il s’est enfui. Je suis restée tétanisée au sol un moment.  Quand je me suis levée, il s’est retourné et a regardé vers moi. Je me souviens de son sourire dégoutant.»

La victime identifiera son agresseur sur Facebook lorsque Pierson sera arrêté pour les faits commis sur Béatrice Berlaimont en novembre 2014. Des traces d’ADN retrouvée sur le t-shirt de la jeune femme confirmeront plus tard qu’il s’agit bien de Pierson. Ce dernier affirme toujours ne se souvenir de rien mais ne conteste pas les faits.

La jeune femme, choquée et terrorisée après son agression, est depuis retournée vivre en Finlande dans son pays d’origine où elle commence peu à peu à se reconstruire.

Plus d'infos en cours de journée.
 

LES PLUS RECENTS