Tournai

DIAPO : Il faut sauver l'aubette de la gare de Tournai

On ignore encore si l’aubette de la place Crombez, à Tournai, sera sauvée sur l’autel de la rénovation du plateau de la gare, mais d’aucuns le souhaitent vivement. Pour avoir abrité le premier Office du tourisme tournaisien avant la guerre 14-18, elle fait partie du patrimoine de la cité...

Si on ignore encore ce qu’il adviendra de la petite aubette - dite « aubette de la gare » - située sur la place Crombez, à Tournai, c’est que nul ne peut encore dire aujourd’hui quelles formes prendront les futurs aménagements du plateau de la gare.

Pour rappel, ce projet d’envergure - dont l’idée a été lancée dès 2 011 - implique plusieurs partenaires, soit la ville de Tournai, les TEC, la SNCB et le SPW. Il consiste à rénover entièrement l’espace situé d’une part entre la rue Royale (en ce compris cette dernière), les boulevards des Nerviens et des Déportés mais aussi, d’autre part, à l’arrière de la gare, du côté du boulevard Eisenhower. Un projet qui, pour ce qui concerne la part communale, reviendra à 8 451 799 €, subsidiables à 50 % par la Région, à 40 % via des fonds européens et pour les 10 % restant par la Ville.

Quatorze candidats se sont montrés intéressés de mener à bien ce vaste projet et l’un d’entre eux est actuellement en pourparlers avec la Ville. On saura très prochainement s’il est retenu ou pas… Sachant qu’il convient de ne plus perdre trop de temps si l’on souhaite continuer à bénéficier du soutien européen ; la date butoir étant fixée au 31 décembre 2023. Rappelons que le projet sera finalisé dans le cadre d'une action participative; l'avis des Tournaisiens sera dès lors largement sollicité avant de définir le nouveau visage qu'adoptera demain ce plateau de la gare.

Pour en revenir à la petite aubette, il semble évident qu’elle devrait retrouver une nouvelle vie dans le cadre de ce projet. Elle fait en effet désormais partie intégrante du petit patrimoine urbain qu’il convient de préserver. C’est vraisemblable, mais encore une fois pas certain. Il serait évidemment dommage de se priver de cette structure dont l’édification fut décidée lors du conseil communal du 14 avril 1913. Une somme de 4 000 F fut allouée à l’époque à la réalisation de ce qui allait devenir le premier office de tourisme de Tournai (et non pas une aubette de tram comme certains le pensent encore aujourd’hui).

Ce dernier était alors idéalement situé à deux pas de la gare où débarquaient des visiteurs venus à la découverte de la cité des Cinq clochers qui se taillait déjà une belle réputation de ville culturelle et patrimoniale. Délaissée durant la première guerre, la petite aubette reprit du service vraisemblablement jusqu’après la seconde guerre. Vandalisée dans les années cinquante, elle allait être restaurée il y a une dizaine d’années.

Toujours gérée aujourd’hui par l’Office du tourisme, elle est de temps à autres utilisée pour attirer l’attention, via des affiches, mais aussi parfois des objets placés en vitrine, sur l’une ou l’autre manifestation culturelle tournaisienne. Retrouvant ainsi un peu du rôle qui a justifié son édification il y a plus d’un siècle…

 

LES PLUS RECENTS