Mercato: pour Anderlecht, aller vite sera très compliqué en régime d’interrègne
Hein Vanhaezebrouck aimerait trouver un attaquant capable de faire oublier la traversée du désert de Lukasz Teodorczyk.Crédits: Belga
FOOTBALL

Mercato: pour Anderlecht, aller vite sera très compliqué en régime d’interrègne

Le renfort d’actionnariat, Marc Coucke, n’étant attendu qu’en mars, l’incertitudeentoure le lancement du mercato hivernal.

Hein Vanhaezebrouck mise sur le stage pour façonner un Sporting plus à sa main. Urgent avec 13 points de retard sur Bruges. Après avoir battu Gand, le T1 mauve avait glissé que plus tôt il disposerait de renforts à La Manga, mieux ce serait. Mais HVH avouait aussi ne pas savoir de quoi le recrutement sera fait, vu que le nouveau boss Marc Coucke n’arrivera qu’en mars. Dans ce contexte inédit, les dirigeants bruxellois doivent encore préciser les règles qui présideront au mercato. Herman Van Holsbeeck tient à être «couvert» pour les transactions de janvier. Faire monter des nouveaux joueurs dans l’avion pour La Manga, dès ce vendredi, ressemble du coup à une gageure. Ce ne sera guère plus évident avant la fin du stage, d’ici à peine dix jours!

Quatre postes à pourvoir

Les Anderlechtois voient quatre postes à renforcer en urgence: un défenseur central, un ailier de chaque côté et un avant capable de soulager Teodorczyk de son chemin de croix. Les opérations de Kara et d’Onyekuru (à valider avec Everton) ont accentué l’urgence, sans parler de celle de Najar.

En défense centrale, une doublure pourrait suffire. HVH fait le forcing pour convaincre Dendoncker que sa meilleure place est dans la ligne arrière. À deux pas du Mondial, le Flandrien pourrait se laisser séduire par une trajectoire à la Thomas Meunier.

Le Mondial en facilitateur?

La Coupe du monde pourrait faciliter des arrivées. Ça ne manque pas de joueurs en panne de temps de jeu, comptant sur une vitrine pour arracher leur billet russe. Une donnée qui joue aussi dans l’autre sens. Obradovic nie vouloir quitter le Sporting pour s’assurer une place dans l’équipe serbe. Les choses sont moins claires pour l’homme à 10 millions. Stanciu évoque un intérêt du Sparta Prague, coaché par un compatriote… Mais, vu le forfait d’Onyekuru, Anderlecht ne laisserait plus filer son Roumain. Chipciu a aussi une place en sélection à justifier. Idem pour Harbaoui qui tente Zulte.

Des noms ont circulé comme renforts potentiels. Mais les Gonçalo Paciencia (attaquant de Porto prêté à Setubal), Niklas Hult (flanc gauche suédois du Panathinaïkos), Alin Tosca (défenseur central roumain du Betis Séville), voire le Gantois Thomas Foket, devront au minimum attendre que les dirigeants mauves se soient mis d’accord sur l’enveloppe qu’ils comptent consacrer à la poursuite du leader brugeois…

LES PLUS RECENTS