Ixelles ne passe pas à la caisse pour le projet au Delhaize Molière: «C’est trop dense»
Le projet immobilier prévoit la démolition de l’actuel Delhaize Molière, installé dans une ancienne patinoire, pour y insérer des logements aux gabarits gonflés. Crédits: Google Street View
IXELLES

Ixelles ne passe pas à la caisse pour le projet au Delhaize Molière: «C’est trop dense»

C’est un coup de théâtre: alors que la commission de concertation s’était d’abord dite favorable au projet, la commune d’Ixelles a finalement rendu un avis négatif au complexe immobilier prévu par Besix à la place du Delhaize Molière.

Le Collège des Bourgmestre et Échevins de la commune d’Ixelles, présidé par la bourgmestre Dominique Dufourny, a rendu mardi un avis défavorable relatif à la demande de permis introduite par Besix Red pour un projet de logements sur le site du Delhaize actuel, situé chaussée de Waterloo, a indiqué l’échevine de l’Urbanisme, Nathalie Gilson.

La commission de concertation avait rendu fin avril un avis favorable sous conditions. Celui-ci imposait déjà de nombreuses réductions de gabarit au projet. Le Collège est allé plus loin, en appelant le promoteur à revoir son projet.

«Le projet est considéré comme trop dense, comportant trop de dérogations et des gabarits trop élevés tant à front de rue qu’en intérieur d’îlot», explique Nathalie Gilson. La délivrance du permis d’urbanisme est du ressort de la Région.

Le Collège a voulu soutenir les riverains dans leur opposition à ce projet et préserver la qualité de la vie dans ce quartier. «Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de projet, mais le promoteur devra revoir sa copie», précise l’échevine. «Il faudra voir ce qui peut recueillir un meilleur consensus. On n’a pas envie d’un projet qui se fasse contre les habitants. On est demandeur de se mettre autour de la table avec les riverains pour envisager un projet plus acceptable dans le quartier».

Le projet immobilier prévoit 98 logements, plus de 500 m2 de commerces, plus de 200 m2 de bureaux et entre 100 et 150 places de parking. Une pétition a rassemblé plus de 800 signatures contre sa mouture actuelle.

LES PLUS RECENTS