régions

Îlot de quiétude et terre de valeurs

Pascal Fauville, notre lecteur-reporter de 48 ans, a des tas d’anecdotes sur Merdorp, un village de l’entité hannutoise. L’homme apprécie le caractère rural du lieu.

Entouré de vastes et riches campagnes, Merdorp est à ses yeux un îlot de quiétude où il fait bon vivre.

«Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours habité Merdorp, mis à part une infidélité d’une dizaine d’années. Quand on était gamins, il n’y avait ni consoles, ni tablettes: le village était notre terrain de jeu. Merdorp est un petit coin tranquille, isolé. Le lieu est hors de tout tracé logique en termes de route: on y vient seulement si on y habite, si on y connaît quelqu’un ou si on s’est perdu. Malgré les activités professionnelles des uns et des autres, tout le monde se côtoie et se connaît. Merdorp est une terre de valeur sentimentale, puisque j’y ai grandi, mais aussi une terre de valeurs au sens large du terme: respect, entraide, politesse, savoir-vivre… Nous sommes entourés de terres de cultures, de terres nourricières. Pour moi, être paysan s’écrit en lettres d’or et en majuscules. C’est un titre de noblesse. Au cœur du village, se situe un endroit où l’on a une vue à la fois sur le château, une demeure classée avec trois tourelles, le Monument aux Morts, l’église Saint-Remy qui va fêter ses 250 ans, l’ancienne école et l’ancienne maison communale. Quand on arrive sur le dessus des campagnes, on a une belle vue panoramique sur les terres, les maisons, les fermes, l’église ou encore le grand marronnier qui marque l’entrée du village.»